ملّى مرمّة



وين نتلفت نلقى مرمة، ندور عليمين مرمة،نغزر عليسار مرمة، مافمة كان الشوانط اللطف، تونس المرسى قريب تولي حومة وحدة، البالاص لاصق البالاص، لا منظر لا صفات، عشوش نعام و الأغرب من هذا كان الغلى و الكوى، تهو البحر الأزرق ول
"quartier huppé"
شقالي شقتلك نسكن بحذا كرفور يا بمبك..أما أنا ما فهمتش حاجة: في تونس ما نشوفو كان البني هو حتى المشاريع الإستثمارية الضخمة هي بالأساس متاع سكن وإلا ترفيه..يعني بالفلاقي متاع بني..تهو زوز مزالو كعرسو، ومزالو غاطسين في الديون لالعنكوش أول ما يعملو يزيدو يشنقو رواحهم بكريدي على خمسة و عشرين سنة لالبني! عادا كهي الحكاية هكة وكاحنا مانجمو نستثمرو في حتى ميدان آخر بخلاف الحجر والكنتول علاش نصعبو فها وهي ساهلة: مش لازم الجامعة تتأقلم مع متطلبات سوق الشغل؟ امالى انحيو كل ما هو آداب،تاريخ،حقوق..حتى الإقتصاد والتصرف إلي كثرو فيهم لين امصاتو..ونعوضوهم بشهادة الدراسات العليى في البني و المرمة، كما أنو في نطاق سيستام "الأل. أ م. د" تختلف الرتبة من صنف إلى آخر بحيث يكون صاحب دبلوم باك + تلاثة متخصص في سطل البغلي و تحضير التاي، باك + خمسة متخصص في الليقة و الزليز وكان المموار متاعو خادمو عالبلينطة فإنو ينجم يعمل ضربات بلينطة ساعات، بيانسور بعد ما يشاور عرفو الشاف شانطي صاحب الدكتورا في الميدان، خاصة إذا ناقش رسالة بحث عنوانها 'الليقة تجيب"..
وبذلك نكونو قد ضربنا عصفورين بحجرة: منا نقصنا مالبطالة ومنا خدمنا االشوانط الي عنا الكل في البلاد منغير مانتلزو نجيبو الشناوى كيفما يعملو زملائنا في البلدان الصديقة والشقيقة..وكيفما يقولوها
"Quand le bâtiment va, tout va."


Read Users' Comments ( 12 )



Quitte à tout prendre, prenez nos blogs et nos idées
Notre oxygène, notre échappatoire, nos plumes ça c'est déjà fait,
Avec votre pensée unique prenez nos médias, la télé,
Les journaux..notre indépendance,
Et même jusqu'à nos discussions dans les salons de thé,
De toute façon sans importance..
On peut bien vendre nos âmes au Diable,
Avec lui on peut s'arranger,
Puisque ici tout est négociable, mais vous n'aurez pas,
Notre liberté de penser!

action note blanche

Le 25 Décembre je m'associe à mes amis blogueurs en postant une note blanche pour exprimer mon soutien et ma protestation contre la censure de blogs tunisiens.


Read Users' Comments ( 5 )

Une note d'espoir..



Aujourd'hui je suis fière de moi..oui fière, non pas parce que je viens d'être recrutée dans une banque, mais parce que je l'ai fait sans la moindre intervention..oui "minghir aktef", personne ne m'a fait la moindre faveur, "laflen wassa laflen kallem 3leya.."..pourtant, tout le monde sait comment se fait le recrutement dans les banques..
J'ai passé cinq entretiens et des tests en tout genres: test d'intelligence et de logique, test psycho technique, test de personnalité, de longs entretiens avec le PDG et le Conseil d'Administration..Je voyais la fin à chaque étape, je me disais qu'en n'ayant pas de pistons c'était grillé d'avance, mais ils me rappelaient à chaque fois.. J'ai pris de l'assurance d'entretien en entretien..J'ai cru en mes chances jusqu'au bout, la sélection était dure, mais j'ai été prise à la fin..

Aujourd'hui, j'aimerais écrire une note d'espoir..j'ai beaucoup écrit sur le chômage, la corruption et les pistons sur ce blog..Mais ma récente expérience vient de me redonner espoir..Un espoir que je voudrais partager avec tous mes amis nouveaux diplômés ou chômeurs de longue date et qui galèrent à la recherche d'un emploi..Mes chers amis ayez confiance en vous, en vos compétence et en votre valeur..Tôt ou tard ça ne pourra que s'arranger..

Aujourd'hui, une nouvelle page s'ouvre dans ma vie, je ne sais pas ce que l'avenir me réserve, je ne sais pas si je serais épanouie dans mon boulot ou comment va évoluer ma carrière..Mais tout cela m'importe peu du moment que je savoure ma victoire sur l'injustice, la corruption, et la pistoncratie*

PS: pistoncratie: mot que j'ai inventé pour dire le contraire de méritocratie


Read Users' Comments ( 26 )

La terre ferme...ou presque..





Lorsqu'on se jette à l'eau, on est face à deux situations: soit on s'épuise et on se noie..soit on est sauvé et on touche la terre ferme..
Pour l'instant rien n'est sur..J'y suis presque, mais une tempête de dernière minute peut tout chambouler...seul le temps me donnera raison..


Faut-il prier pour des eaux claires
Et que quelqu'un m'entende ?
Pour ce qu'il me reste à être
Je voudrais me reprendre
Ma volonté est ainsi faite
Je ne voulais pas comprendre
J'ai donc quitté un monde en fête
Je reviens sans attendre
Je reviens sans attendre

Oh mon dieu que la ville est belle
De loin comme c'est frappant
Je me suis toujours foutu d'elle
Je serai revenant
Au milieu d'une mer d'octobre
Ou dans un ciel d'argent
Les rêves ne sont pas si propres
Je le sais maintenant

Amenez-moi à terre
Là où l'amour est merveilleux
Amenez-moi à terre
Là où je brûle de mille feux
Amenez-moi à terre
Là où je m'en crèverai les yeux
A l'abri de l'enfer
A l'abri du bon Dieu

Entends-tu dans mon sillage
Ce que j'ai entendu ?
Je reviendrai à la nage
Si la vie m'est rendue
Mon silence est bien trop long
Les mots n'ont jamais pu
Soigner ce que j'ai au fond
Ce que j'ai toujours eu

Une fois le pied à terre
Est-ce que la vie vaut vraiment ?
J'ai beau regarder la mer
Je vais replonger pour longtemps
Et ce soleil qui se couche
Fier de lui pour un temps
Faut-il donc qu'on le touche ?
Je suis brisé par le vent

Amenez-moi en mer
Là où l'amour est merveilleux
Amenez-moi en mer
Là où je brûle de mille feux
Amenez-moi en mer
Là où je m'en crèverai les yeux
A l'abri de l'enfer
A l'abri du bon dieu



Read Users' Comments ( 3 )

La fête du changement ?

J'avais quatre ans à peine quand notre cher et bienveillant président a pris le pouvoir. On est bien d'accord qu'à cet âge là on ne comprend pas grand chose..Même maintenant il m'est impossible de me rappeler de ce jour, j'ai beau fouiner, creuser tout au fond de ma mémoire, m'efforcer de me rappeler du moindre petit détail qui pourrait me ramener à cette date..mais rien n'y fait..Nada! Ce jour si important, si parfait, si extraordinaire, si mémorable, si sacré...n'a pas le moindre souvenir dans ma tête..
Et que dire alors de tous ceux qui sont nés après cette date si importante, si parfaite, si extraordinaire, si mémorable, si sacrée..Les pauvres, cette date ne veut rien dire pour eux parce qu'ils n'y sont même pas nés!!
Alors on a beau nous parler du changement, du "ta7awel moubarek" et du "taghyir"..nous ça fait 20 ans qu'on voit la même personne, partout, dans les rues, à la une des journaux et dans les JT..On n'a connu qu'une et une seule personne alors nous parler de "changement" c'est vraiment nous prendre pour des cons..Il faut dire qu'à 20 ans on prend le bus, le métro, on a le permis, on va à la fac, y'en a ceux qui bossent et il y a celles qui se sont déjà mariées.. cela va sans dire qu'on connait le sens des mots à 20 ans!
Et pour défendre ses droits, l'AJNAC (l'association des jeunes nés après le changement) demande qu'on renomme la fête nationale par un nom plus pertinent, qui serait plus en accord avec toute la noblesse du message que renvoie cette date et fait les propositions de noms suivantes:
-La fête de la durabilité
-La fête de la perpétuité
-La fête de la persistance
-La fête de la persévérance

L'AJNAC tient à signaler qu'elle est ouverte à toutes les propositions.
Merci


Read Users' Comments ( 9 )

Stop!!j'ai besoin de votre aide!

Je viens de recevoir un drôle de mail, me signalant qu'une grande société multinationale souhaite rajeunir son matériel informatique, par conséquent elle voudrait faire don de son ancien matériel..
Ils m'ont envoyé aussi un formulaire à remplir, ainsi que des conditions pour l'octroie de cette donation..
L'idée me parait très intéressante, surtout qu'ici en Tunisie ce matériel pourra faire le bonheur de beaucoup d'associations..
Dois-je faire confiance, ou est ce une nième arnaque sur le web?
Qu'en pensez vous?


Read Users' Comments ( 9 )

En parcourant le blog de Tarek Cheniti, je suis tombée sur un excellent commentaire analysant la situation des tunisiens appartenant à la classe moyenne.
En effet, en s'appuyant sur une étude réalisée par le Ministère des Affaires de la Femme, de la Famille, de l’enfance et des personnes âgées, la situation de la famille en Tunisie serait des plus critiques, pire encore elle serait en faillite.
Si l'on se réfère à cette étude, la grande partie des problèmes familiaux revient à des causes financières (incapacité de payer les dettes, insatisfaction par rapport au pouvoir d'achat, dépenses relatives au logement..). Cette pression permanentes sur les ménages tunisiens, pousse bon nombre d'entre eux à souscrire des crédits: un pour la maison, un autre pour la voiture populaire, un troisième pour les vacances, et bien d'autres pour l'écran plasma, les études du fils ou le trousseau de la fille..
Cet engouement pour les crédits à la consommation, cette course effrénée vers le "confort" et cet amour pour les "madhaher", ne sont ils pas en fin de compte préjudiciables à l'équilibre de la famille tunisienne, de plus en plus sur-endettée et désorientée ?
Sommes nous entrain de récolter les fruits amers de la politique qui a forgé le "miracle tunisien"?
Avoir une maison, une voiture, partir en vacances..c'est le droit de tout un chacun, mais à quel prix? Faut-il sacrifier son couple, détruire sa famille sous le poids des dettes pour construire cette classe moyenne, fierté de la nation?
A mon avis, sans une réelle amélioration du pouvoir d'achat, la classe moyenne continuera à être surendettée, à vivre au dessus de ses moyens, à souffrir et à suffoquer..je vous laisse imaginer les répercussions sur l'équilibre de la société, quand on sait que plus de 60% de la population tunisienne est de classe moyenne..

PS: ce post a été inspiré par le commentaire de "anonyme17" sur le blog de Tarek, je me permet de le recopier ici sur mon blog pour plus de visibilité, j'espère que cela ne dérangera pas son auteur:

هل تعلن الأسرة التونسية إفلاسها في ظلّ التقارير التي صدرت عن وزارة شؤون المرأة والأسرة والطفولة؟ أكّدت المعطيات أنّ 44 بالمائة من الخلافات العائلية التي تؤدّي بعضها إلى الطلاق تعود أسبابها إلى عدم قدرة الأسرة على أعباء القروض، فيما ترجع 14 بالمائة منها إلى عدم اقتناع أحد الزوجين بالمصروف اليومي، أمّا مصاريف السكن فتسبب في الخلاف بنسبة 13 بالمائة. وبذلك تمثل هذه العوامل المتشابهة السبب الأول في النزاعات العائلية بنسبة 71 بالمائة. فهل نحن على أبواب أزمة اجتماعية بسبب هذا الإفراط في التداين من أجل حياة الإستهلاك الكامل التي تتجاوز القدرات الذاتية لمن استحكمت فيهم السلوكات التفاخرية؟
وإذا كنا أبعد عن الأزمة التي عاشها الاقتصاد الأميركي بسبب مشكلة الرهن العقاري وما انجرّ عن ذلك من ارتباك المنظومة الإقتصادية العالمية، إلاّ أنّ ذلك لا يقلّل من وطأة هذا الوضع على العائلة التونسية وتصاعد الضغوط عليها، كما يطرح أسئلة ضرورية حول "الرخاء" المزعوم الذي تعيشه "الطبقة الوسطى"، مفخرة المعجزة الإقتصادية التونسية !
عائلة تحت الضغط
بات من البيّن التدهور الذي تشهده المقدرة الشرائية ليس فقط لذوي الدّخل المحدود وإنّما للشريحة الغالبة من المواطنين، تدهور عكسته الصناديق المكوّمة بالخضر والغلال أثناء شهر رمضان حيث كثر العارضون وانكفأ المشترون على ما أبقاه لهم الدخول المدرسي ونعمة الكراس 2×1 ذي الثمن العجائبي: 6د وزيادة (لا يلاحظ الكثيرون أن هذا الثمن يفوق في بعض الأحيان أجر يوم عمل في القطاع لفلاحي).
سجّلت الأرقام الرسمية لسنة 2006 ارتفاعا في مؤشر الإستهلاك بما يساوي 5.4 بالمائة، فيما ارتفع مؤشر النقل بـ 6.4 بالمائة. وفي ظلّ ارتفاع نسبة التضخّم إلى 4.5 بالمائة فإنّ الحديث عن رغد العيش هو أقرب للأحلام والدعاية منه إلى الوقائع.
منير رجل تربية بدأ حياته العملية في أواسط السبعينات علّق على ما آلت إليه حالة عائلته المادية وفي العين قذى وفي القلب شجى قائلا: بدأت حياتي العملية بأجر لا يتجاوز 54 دينارا و240 مليما حتى إننا كنا نعلّق على ذلك مازحين بالقول 54 دينارا وعلبة سيجارة "خضراء". كان هذا الأجر يكفي لأن يبني الإنسان حياته. لقد اشتريت الأرض التي أحببت وبنيت عليها منزلا فصّلته على عيني واخترت زوجة خيّرت أن تبقى بالبيت فتهتمّ به وبتهيئة حياة مستقرّة... كان ما أتقاضاه يكفي كلّ هذا ويزيد، بل يكفي لوازم الملابس الأنيقة التي تستلزمها مكانة المعلّم المرموقة في ذلك "الزمن الغارب"... تنهد طويلا ثمّ أضاف: رزقني الله بالأولاد، لم اكن أتخيّل يوما أن أعجز عن تحمّل أعباء دراستهم، كنت في تلك الفترة أتفهّم ان لا يحصل ابن المعلّم على منحة دراسية بالنّظر إلى قدرتنا على توفير كلّ المستلزمات، لكن سبحان مغيّر الأحوال. ولو استقبلت من أمري ما استدبرت لاخترت زوجة تعمل لهذا الزمن "الأسود".
وتدخّل صديقه علي وهو أستاذ أصغر منه سنا دخل ميدان العمل مع كشف المعجزة الإقتصادية عن بركاتها... علي تزوج منذ سنين ثلاث زميلة له وهو يعمل ويكدّ، لم يترك مصدرا للتكسّب إلاّ وجرّبه كما قال: تعليم رسمي و ساعات إضافية وتدريس بمدرسة حرّة والوقوف على ابواب الميسورين لبيع المعرفة لأبناء أزهد ما يكونوا في بضاعة العلم الكاسدة. لقد غدى المنزل أشبه بمبيت ألتقي فيه أنا وزوجتي بعد أن يمضي بعض أجزاء الليل، كلّ هذا من أجل أن أوفّر ما أستطيع به تعويض ما يقتطعه استخلاص قرض سكن رهنت من أجله قرابة نصف شهريتي طول عشرين عاما أعطانا الله طول العمر وإذا زدنا إلى ذلك قرض زوجتي من أجل أن نشتري سيارة تصير الحياة أشبه بمن يلهث ليقبض على ظله.
استهلاك بلا حدود
إذا كان الوجه الأوّل للأزمة هو شطر تتحمّله الدّولة وهي المسؤولة عن تدهور القدرة الشرائية فإنّ الوجه الثاني يتمثّل في السلوك الإستهلاكي غير الطبيعي للأسرة التونسية، إذ يلاحظ الباحث لطفي ت تكاثر المراكز التجارية الكبرى بالعاصمة وشدّة الإقبال عليها لشراء أشياء وسلع عادية بكميات ضخمة بشكل غير متحكّم فيه بالنّظر إلى أسلوب التسويق التجاري المعمول به داخل هذه الفضاءات والمحكوم بما سماه "ديمقراطية الإستهلاك" فالكل يحجّ إليها من كلّ فجّ عبر الحافلات أو السيارات ليُكتب من علية القوم فيحترم ذاتا تبحث عن مكانة ولو كلفها ذلك كلّ ما تملك. ألم تسمع بما جرى، أضاف محدّثي، بما جرى ليلة الصولد ما بعد منتصف الليل في هذه الفضاءات الكبرى.. إنّ المدقق في الوجوه يرى جدية و تركيز و رهبة كبيرتين والغريب أنّ الهدف هو اقتناء المقرونة و قوارير المياه والمشروبات الغازية بأعداد مهولة وكأنّ السلوك الإستهلاكي يتحوّل إلى هستيريا تُغشي الأبصار وتُعمي البصيرة. فهل يحتاج اقتصاد أعرج يتعثّر في طريق السوق إلى مثل هذه القضاءات لبيع... الماء.
آخر الطبّ قرض
لا شكّ أنّ هذا السلوك الإستهلاكي الواسع وفي ظلّ ضمور المقدرة الشرائية دفع بالمواطن إلى مأزق الإقتراض، وهو ما يعكسه تضاعف حجم القروض ليبلغ 4.7 مليار دينار سنة 2005 بعدما كان لا يتجاوز 2.7 مليار سنة 2002. ومقارنة بالقروض الممنوحة للأنشطة الاقتصادية والتي كثيرا ما تتشدّد البنوك في شروط إسنادها، فإنّ القروض الشخصية والإستهلاكية تتميّز بتسهيلات كثيرة. يعلّق الباحث في الإقتصاد سامي ب بقوله : يواجه قطاع الصناعة مشاكل عديدة عند سعيه للحصول على قروض للمشاريع من البنوك التي كثيرا ما تبدي شروطا تعجيزية في حين لا تخفي لهفتها على تقديم القروض الشخصية، محذرا من التوسّع في إسناد القروض دون اعتبار قدرة المقترض على التسديد، إذ من غير الطبيعي أن يُقتطع من مرتب الموظف أكثر من 60 بالمائة من مرتبه دون أن يكون لذلك كلفته الإجتماعية.ولا شكّ أنّ التنافس بين البنوك زاد في حمى الإستدانة جعلت بعضها يُخصّص قرضا لقضاء موسم التصييف أو لاستخلاص قرض من بنك آخر ولسان الحال يقول "وداوها بالتي كانت هي الداء".
لا شكّ أنّ تدهور الأوضاع الإجتماعية لعموم التونسيين والتي بات يلقي بظلاله على المعيش اليومي وأن كان لم يتمظهر بعد في سلوك احتجاجي إلاّ أنّ الأمر يستلزم كما يرى الكثير من الملاحظين التوقف بكلّ الجدية والموضوعية على دراسة الحالة كما هي في الواقع والكفّ عن ترحيل الأزمات والتعمية عليها بمعسول الكلام و شهود الزور قبل أن يتّسع الفتق على الرّاتق وتتعمّق الأزمة فتبلغ العائلة التونسية الإفلاس وما يعنيه ذلك من خسائر ومخاطر غير محسوبة؟ وهل أنّ من يتحدّثون عن طبقة وسطى تساوي 80 بالمائة من سكان البلاد يعيشون بيننا ويتحدّثون عنا أم عن سكان في كوكب آخر؟

محسن المزليني


Read Users' Comments ( 6 )

Evacuation



Depuis quelques temps j'ai rien posté, j'ai rien écris..Un grand passage à vide, une lassitude mêlés à un fatalisme destructeur ont tué en moi toute initiative constructive d'agir, de riposter, voire même de m'exprimer..
Mais en ce grand jour d'évacuation, j'ai décidé moi même d'évacuer tout ce que j'ai sur le cœur..
Quand une mort "évitable" intervient dans un jour de Aïd, quand un après midi pluvieux soit vécu comme une véritable catastrophe naturelle, c'est qu'il y a un grand problème!

C'est quoi l'utilité d'un Boulevard de l'environnement (chére3 el bi9a) si toutes les canalisations sont défectueuses??
A propos, quel est le nombre de ces boulevards? Suffit-il de faire une seule route principale décorée, illuminée, avec l'incontournable statut de "Labib" qui veille sur les lieux pour parler d'une véritable politique de l'environnement??
Jetez un coup d'œil sur les routes avoisinantes à ces mêmes boulevards modèles, vous verrez la différence: des trous partout, souvent une absence de trottoirs et de lumière, sans parler de la canalisation défectueuse qui pète à chaque goutte de pluie!!

Désormais l'adage qui dit "ya mzayen mel barra ech 7alek mel dékhel" est valable même pour nos routes et nos infrastructures..
Mais où va -t-on avec ça?? Faut-il sacrifier beaucoup plus de vies humaines pour refaire ces canalisations, ou bien construire une Ecole Internationale pour gens friqués pour refaire toutes les routes?
Parce que depuis que cette école a vu le jour, des routes bien faites reliant la Marsa à Carthage ont été tout simplement retapées à neuf..
Quel gâchis, tandis que des milliers de quartiers insalubres attendent ne serait ce qu'une petite route, tandis que les canalisations doivent être refaites dans l'urgence.. d'autres se paient le luxe de tout gaspiller..

PS: j'ai une pensée particulières à toutes les victimes des dernières inondations, rabbi yar7amhom et ysabber ahalihom..Pourvu qu'elles soient pas mortes pour rien..


Read Users' Comments ( 4 )

Raining in paradise

Je viens de découvrir cette nouvelle perle de Manu Chao : Raining in Paradise
Voici les paroles, je me suis juste permise d'ajouter un couplet vers la fin, qui dit mieux?:)

In Zaire, Was no good place to be
Free world go crazy, it?s an atrocity

In Congo, Still no good place to be
They killed Mibali, it?s a calamity

Go Maasai go Maasai be mellow, Go Maasai
go Maasai be sharp (2x)

In Monrovia, this no good place to be
Weapon go crazy, it?s an atrocity

In Palestina, too much hypocricy
This world go crazy, it's no fatality

Go Maasai go Maasai be mellow, Go Maasai
go Maasai be sharp (2x)

Today it?s raining (4x), in paradise
Today it?s raining (4x)

In Baghdad, it's no democracy
That?s just because, it?s a US Country

In Fallujah, too much calamity
This world go crazy, it's no fatality

Go Maasai go Maasai be mellow, Go Maasai
go Maasai be sharp (2x)

Today it?s raining (4x)

In Jerusalem, in Monrovia, Guinea-Bissau,
today it's raining (3x)

Welcome to paradise, Come to the fairy lies
Welcome to paradise
Today it's raining (4x) fade out


In Tunisie, too much precarity
mafia go crazy, is it fatality?

Welcome to paradise..




Read Users' Comments ( 11 )

Jeunes et cons



Encore un jour se lève sur la "planète Tunisie", une nouvelle rentrée pour des milliers de jeunes, un nouveau combat pour certains, une partie de plaisir pour d'autres..

Finis les vacances, les petits perfects toonsy auront surement beaucoup d'anecdotes à se raconter: les derniers lieux branchés, la soirée de Flen ou l'incontournable soirée m'as tu vu de DJ Falten... tandis que les autres auront pour souci principal de savoir si l'argent de poche qu'ils ont amassé pendant leurs jobs d'été suffira à couvrir leurs dépenses scolaires..

Encore un été où la "jeunesse Tunisie" s'est éclatée, claqué l'argent de ses parents, aidé ses parents à gagner un peu d'argent, s'est épuisé à danser, travaillé jusqu'à l'épuisement..

Encore une fois la "jeunesse Tunisie" a rit, sué, pleuré, frimé, aimé..

Mais a -t-elle parlé?

Elle chante souvent pour dire "wawa", "chakhabit lakhabit" ou autres trucs débiles que même un gamin de 3 ans aura du mal à supporter!
Elle danse sur les rythmes endiablés du dernier DJ à la mode, sur du fezzani, du mezoued, du char9i..peu importe tant que ça fait bouger la taille..
Elle va au stade, insulte l'entraineur, l'arbitre, les joueurs et s'insulte s'il le faut..tant que ça fait évacuer le stress...

Une éternelle quête du défoulement, suite à un large processus de débilisation..

Je suis consciente que toutes ces caractéristiques ne sont pas propres à la "jeunesse Tunisie", que les jeunes des pays développés ne sont pas tous intellos..mais ce qui m'attriste le plus c'est l'absence d'une culture underground qui contre balance la médiocrité ambiante..
Quand je vois qu'ailleurs on peut écrire un livre à 14 ans
, vendre des millions de disques tout en étant chanteur engagé, militer activement pour une cause, croire en ses principes , critiquer, s'impliquer, dénoncer, défendre ses idées, faire entendre sa voix...
Je me demande si je ne fais pas partie d'une génération molle, inconsciente, je m'en foutiste, ou bien d'une génération de sacrifiés, qui à force d'avoir massacré les rêves se complait de jouer le rôle du comparse idéal, qui se contente de passer sans faire de bruits..


Read Users' Comments ( 17 )

ياسمين و فل


La saison estivale touche à sa fin et la Tunisie ne serait plus le pays du jasmin sans ses petites mains..
Des gamins de 5, 7, 15 ans tout au plus, vêtus de l'habit traditionnel: chéchia, chemise blanche, gilet brodé, pantalon bouffant et babouches, sillonnent inlassablement les terrasses des cafés et exhibent fièrement leurs machmoums et colliers dans des paniers en osier..
A Sidi Bou, La Marsa, Hammamet et partout en Tunisie, personne ne peut y échapper:
On achète la première fois, on sourit la seconde fois, on fuit du regard la troisième fois, finalement "Mnawra Khouya 3aychek" est la meilleure réplique pour dire non gentiment:)
J'aimerais saluer ces petites mains, qui ont ramassé les fleurs de jasmin, les ont enfilé en petits bouquets pour les vendre après..
A toutes ces mains qui ont bossé tout l'été, et parfumé les vacances de plus d'un..
Merci, pour votre talent (san3a), votre courage, et vos sourires..
Il est temps de reprendre le chemin de l'école maintenant, j'espère que vous manieriez les chiffres et les lettres aussi bien que vous le faites avec les fleurs de jasmin!


Read Users' Comments ( 7 )

SMIG

Vous avez peut être entendu parler de l'augmentation du SMIG du SMAG et des pensions de retraite en Tunisie, je vous rappelle que l'augmentation du SMIG des différents corps de métiers (régime des 48 heures) est de 8 dinars 528 millimes, il passe ainsi de 231 dinars 296 millimes à 239 dinars 824 millimes.
Mais que peut on faire réellement avec 239 dinars 824 millimes??
Un père de famille avec des enfants à nourrir, à éduquer..qui travaille 8h/jour, 6j/7 peut il vivre avec 239D?
Quand je vois le prix des loyers qui explose, l'augmentation du prix du pain, du sucre, et certainement d'autres aliments qu'on a passé sous silence, du carburant, des moyens de transport...Finis les vacances, bonjour la rentrée, la fourniture scolaire, le cartable, le tablier.. Ramadan, l'Aîd..je ne peux que m'inquiéter du pouvoir d'achat du smicard Tunisien, que Dieu tout puissant puisse lui venir en aide, et comme dirait quelqu'un "rabbi m3ak ya zawéli!"
D'un autre côté, j'aimerais porter votre attention sur un fait:
Beaucoup de sociétés étrangères qui viennent investir en Tunisie, et voulant faire des gains immenses et immédiats sur le dos des pauvres diplômés de l'enseignement supérieur, (présents néanmoins en quantités abondantes sur le marché), n'hésitent pas à leur proposer des salaires de misère: 400D, "promotion" après une année de dure labeur et hop 500D 9alou chnowa c'est 2 fois le SMIG!!!
Wallahi si dans leur pays (cas de la France par exemple), le SMIC est de 1 254,28€ / mois pour 35h, donc pas besoin d'être un génie en math pour savoir que deux fois le SMIC équivaut à un petite fortune.. Chez nous ce n'est que 239 petits dinars et ce après que notre cher et tendre patron national ait décidé d'une augmentation de, tenez vous bien, 8 dinars, alors svp, arrêtez de vous foutre de nos gueules!!
Quand à mes amis, "zoumalé9i fel kife7", nouveaux diplômés ou chômeurs, n'acceptez plus n'importe quoi, je sais que la vie est dure, que parfois on est obligé d'accepter, mais ce n'est qu'en faisant de la résistance qu'on fait valoir nos droits..A défaut d'une loi qui établit clairement le salaire minimum qu'on doit offrir à un bac+3, bac+4, bac+5..On ne doit plus accepter de se faire exploiter par des employeurs peu scrupuleux..Les exemples sont multiples ..c'est la loi du marché me diriez vous? eh bien c'est à nous de la changer en refusant toute offre indécente (pour moi tout salaire inférieur à 600D pour un régime de 48h/ semaine pour un niveau bac +4 est indécent)
Pour ne plus être la proie facile de cet esclavage moderne..Soyons partisans de la devise suivante: Ni chômage, ni esclavage..et espérons qu'une revalorisation de nos diplômes se fasse enfin..



Read Users' Comments ( 20 )

Chopin Forever

Frédéric Chopin, de son vrai nom Fryderyk Franciszek Chopin, est pour moi le plus grand pianiste compositeur de tous les temps.

Né le 1er mars 1810 à Żelazowa Wola en Pologne, il est mort prématurément le 17 octobre 1849 de la tuberculose pulmonaire.
Malgré sa courte vie, ce compositeur de génie laissa des chefs d'oeuvres exceptionnels tels que les 4 Ballades, les Cycles d'Études Op. 10 et Op. 25, les Nocturnes, les 24 Préludes Op. 28, les 4 Scherzos, les valses ou encore les deux concertos pour piano..

Chopin a réussi à révolutionner le piano en inventant une véritable école avec l'apport de nouvelles sonorités ainsi qu'une nouvelle vision de l'instrument. Sa musique mélodieuse reste une des plus atypiques et adulées du répertoire classique..

Je dédierais une nouvelle section de ce blog aux plus belles oeuvres de Chopin, jouées par des virtuoses hors normes..

Le premier morceau que j'ai choisi est la "Polonaise Héroïque", jouée par Arthur Rubinstein, pianiste d'origine polonaise (1887-1982) lors de son dernier concert, à 89 ans!!.




Read Users' Comments ( 1 )

Coup de coeur: Voix de femmes

Je n'ai pas l'habitude de faire du copier-coller, mais en surfant sur le net je suis tombée par hasard sur ce passage que j'ai voulu partager avec vous..
Plus que jamais je suis fière d'être une femme Tunisienne, fière de mes racines et de mes ancêtres, fière de nos acquis, fière de notre Statut..
Des Carthaginoises à la Kahéna..Saida Mannoubeya..Aziza Othmana et les contemporaines..Notre civilisation s'est forgée au fil des siècles, métissée, riche et ouverte grâce aux efforts de Grands Monsieurs et de Grandes Dames dont voici un petit hommage aux plus connues d'entre elles..




Je vous parle de Carthage.

Qu'importe mon nom et qu'importent les 2.150 ans qui nous séparent !

Je passe à travers vous, particules indestructibles pénétrant matière et air d'une même indifférence. Errante prestigieuse et sereine, je traverse les jardins, les maisons, les espaces; les ruines de la Grande Carthage m'enchantent.

À toi ! Didon mon ancêtre, bâtisseuse de cette " ville nouvelle ", tu en es l'aurore, j'en suis la nuit tombée.

Je vous écris du temple d'Eshmoun, les flammes dévorent avec voracité les poutres de bois de cyprès et montent, rougeoyantes, pourlécher la charpente du temple. Je les vois arriver à moi de toutes parts, je serre mes fils, je presse leur tête contre ma poitrine, je ne veux pas voir leur regard affolé.

Astrubal, époux tendrement aimé, je te hais désormais depuis que l'être que j'ai érigé s'est détaché de toi. Tu es nu, là, déserteur, félon, tu t'es vendu à Rome.

Tu ne connaîtras jamais la mort si douce, le bien-être de l'éternité à travers les âges où ton corps dispersé en particules plane dans l'espace, infiniment mobile.

Tu auras agglutiné à ton nom la malédiction des Carthaginois. Tu les as trahis, deviens donc romain, mais sans âme et sans honneur.

Pourtant, Astrubal, ta traîtrise t'a immortalisé cependant que l'Histoire n'a conservé de mon immolation qu'un mouvement de stupeur et d'angoisse, abandonnant aux cendres mon nom de femme fidèle !

Peut-on, pour une ville, se jeter dans les flammes avec ses fils ?

Oui ! je l'ai fait pour que vive Carthage !

Je vous parle de Carthage.

En ce jour de printemps de l'an 203, l'amphithéâtre déborde de spectateurs venus se repaître de notre sacrifice.

Nous allons mourir pour Dieu. Nous allons mourir comme Jésus supplicié sur la croix. Tel est notre destin. Devenir martyres pour que la violence se mue en bonté et en magnanimité !

Le peuple s'agite, il veut du sang, il hurle ! Les festivités commencent, les fauves sont lâchés, Perpétue et moi descendons dans l'arène.

Ma maîtresse a accouché il y a tout juste vingt-trois jours, son enfant est à l'abri chez sa mère, son mari l'a abandonnée, lassé par ses idéaux mystiques. Je le comprends, mais moi je ne peux rien dire et je vais me faire dévorer par les lions, moi la servante Félicité. J'irai au paradis des Chrétiens, m'a dit ma maîtresse, mais la vie ici-bas me convient pleinement !

Elle est blême, elle se tient difficilement debout, la montée de lait laisse des auréoles mouillées sur son corsage, sa robe est tachée de sang, elle croise les mains et prie son Dieu de justice.

Elle m'a dit de ne pas m'inquiéter car elle m'associe à toute ses prières, mais je n'ai pas envie de mourir !

Je dois la suivre pourtant. Les gardes nous font signe d'avancer, je recule, ma maîtresse me pousse vers eux.

L'arène, pieuvre enveloppante, assourdissante, jette ses tentacules : yeux fous, bouches ouvertes, mains tendues, cheveux hirsutes, yeux, bouches... grondement, tonnerre....

Je veux fuir. Je ne le peux. Hypnotisée, on ne m'a pas enseigné la révolte !

Les fauves arrivent, souples, affamés, féroces, leurs pattes touchent à peine le sol tellement ils sont pressés de nous dévorer.

Le premier se jette sur ma maîtresse ; d'un coup de griffes, son bras est arraché, je hurle des sons qui ne s'entendent pas, les deux lions achèvent de la mettre en lambeaux, son sang gicle, une odeur poisseuse me soulève le cœur, ses lèvres ne cessent de bouger, mais que dit-elle pour ne rien sentir ? Quelle prière anesthésie ses sens ?

L'arène émet un long spasme d'angoisse pendant que les fauves se tournent vers moi! Dieu de Perpétue! Je ne veux pas de paradis, je ne veux pas souffrir!

Mon esprit discerne dans le tumulte une rumeur montante horrifiée : assez, assez!

Tout chavire...

L'an 384, je vous écris de Carthage.

Je viens d'arriver en carriole dans cette ville étrange. Un cousin lointain me donne le gîte dans sa maison du côté du port. La ville est immense, avec de grandes voies bien pavées qui partent du Levant et filent droit vers le Couchant.

Je cherche mon fils, Augustin. On m'a raconté des choses atroces sur sa vie ! Il passe ses nuits au théâtre, il fréquente les filles de mauvaise vie !

Je ne le laisserai pas s'abîmer dans la licence et le libertinage. J'ai vendu mes bijoux, ma tunique ne tient plus que par des anneaux de cuivre, ma ceinture est une tresse de chanvre. Qu'importe!, cet argent, il me le fallait pour payer le voyage d'Augustin à Rome. Il faut qu'il parte.

Mais où peut-il être ? Il fait nuit noire dans le port, l'obscurité m'effraye, la rue qui monte à droite est éclairée par des lanternes accrochées aux murs de pierre, j'entends une flûte.

" Augustin, pauvre fou, où donc t'es-tu perdu ?

- Dans le théâtre, mère, dans les décors, dans les passions, dans la volupté et l'amour, dans le geste et l'émoi.

- Augustin, mon fils, pars, rends-toi à Rome et sauve ainsi ton âme !

- Mère, aux créatures ivres d'éternité, cherchant l'instant fugace où elles pourront entrer dans la maison éternelle, que dirai-je ?

- À Rome, on t'apprendra la voie qui mène à la Cité de Dieu, mon fils, alors, tu leur montreras le chemin. Pars ! "

Je vous parle d'El Djem en l'an 647.

Je suis Dehïa, fille de Tebtet, fils de Tifane des Jeraoua de l'Aurès. On m'appelle la Kahéna.

Mes guerriers et mes guerrières m'entourent dans cette forteresse romaine, je brandis haut ma bannière. Toutes les tribus berbères se sont ralliées sous mon étendard pour défendre notre terre envahie. Je les conduis vers la victoire.

Je jure sur les tombes de tous mes ancêtres, et au nom de tous les dieux que je vénère, que je repousserai ces Arabes incultes hors de notre territoire ou que je mourrai sous leur glaive !

Que nous apportent-ils, ces envahisseurs? Un Dieu Unique ! Mais nous l'avons déjà ! Juif ou chrétien, nous le reconnaissons, ce Dieu Incréé, nous l'adorons au même titre que les autres !

En fait, qu'est-ce qu'une statue sinon la représentation palpable d'une spiritualité trop évanescente pour être crue ? Ils brandissent bien leur livre sacré, ces étrangers, emblème de leur foi.

Je les réduirai à rien, ils me feront allégeance ou se sauveront comme des couards. La plaine résonne, coups de sabre, voix rocailleuses, hennissements, l'écho les arrache des parois calcaires et les disperse.

Aurès, hallucination bleutée, infini montagneux, immensité azurée. Ils veulent t'enlever à moi, ils veulent te conquérir, t'avilir, te changer! Je te couvrirai de mon corps, je te protègerai, terre féconde, terre berbère.

Mais j'entends des cris d'allégresse monter, mon fils galoper, la victoire est là ! Je vois Hassen Ibn Noomane fuir avec le reste de son armée vers le Sud.

Gloire à toutes les puissances qui m'ont guidées !, moi, Kahéna, reine des Aurès.

Je vous écris de Tunis, un jour de l'année 1240.

La folie pour la liberté ! Est-ce trop cher payer ?

On m'appelle la mahboula dans les rues de la ville, mon visage noir de suie fait peur aux bien-pensants, ils détournent leur regard en prenant Dieu à témoin ! Le connaissent-ils seulement ? Ils auraient voulu que je suive la voie qu'ils se sont plu à tracer aux femmes. Anonymes derrière des murs, silencieuses derrière des moucharabiehs, attentives à leur moindre désir.

Non, Saïda Manoubiya ne sera ni soumise ni dominée. Elle sera libre dans sa tête et dans ses actes.

Las, mon enfant, ne pleure pas, je vais te soigner avec mes herbes, mes breuvages et mes décoctions. Dieu !, que le regard des humbles embaume mon cœur, et s'il me restait une poussière de regret pour le monde que j'ai quitté, ce sourire panse toutes mes infortunes.

Je vous écris de la médina de Tunis en l'an 1640.

Aziza Othmana. Mon nom est grand certes, mais ma personne insignifiante ! Que restera-t-il de moi dans ce nom si ce n'est l'œuvre que j'aurais accomplie? Actes inertes qui traceront le chemin à mon immortalité.

Crée, réalise, exécute, procrée pour que l'Eternité te soit acquise.

Un orphelinat, un dispensaire. Argent, sers donc à quelque chose d'autre que de passer de main en main.

Voyageurs des nuits éternelles, des obscurités opaques, laissez la musique disperser les brouillards et planez avec elle dans son espace absolu.

Dans une oukala du souk, un orchestre jouera tous les après-midi devant vos regards absents.

Moi, Kamla, fille du gouverneur de la ville, je vous salue de Kairouan, ce matin de l'automne 1830.

Je vous salue de cette plaine immense, ocre, plate, nue, où les seules éminences sont les dos moelleux des moutons en troupeaux. Leur mouvance calme et onctueuse soulève un calcaire jaune et les bêtes auréolées traversent l'espace d'un horizon bleuté à l'autre, mais vers quel pâturage ? L'aridité agresse ma vue, la monotonie la désole.

Les teinturiers ont pilé leurs écorces, ont moulu leurs grains, ont malaxé leurs couleurs et mes écheveaux de laine ont pris les teintes des parterres de fleurs, mes doigts agiles nouent point par point les filaments, sur la trame les arabesques florales se détachent ! Encore un point, encore un nœud, une prairie riante s'étale sous mes yeux, je couvrirai la plaine d'un tapis de fleurs !

L'an 2004.

Je vous parle de Carthage avec cette voix infiniment pareille qui court à travers les siècles.

J'aimerais dire à celles qui ont librement choisi de voiler leur corps dans le seul but de préserver l'intégrité morale de quelques pervers au détriment de leur liberté d'être, à ces voilées donc, à ces inconscientes, à ces jeunes femmes ivres de pureté, à ces vieilles beautés encore si remplies d'espoir, prenez conscience de la gravité de votre geste.

Derrière ce voile, des siècles de femmes ont pleuré.

Une génération de femmes et d'hommes lutté a convaincu, a imposé un statut de la femme. Un dicton de ma campagne dit bien : neuf mois pour tous et le même chemin de sortie !

J'aimerais dire aux femmes de l'ombre, aux regards baissés, aux sanglots solitaires, aux errances dans les enceintes aveugles, aux voilées, aux illettrées, aux culpabilisées, à toutes celles que les coutumes ont avilies : " Allez ! "

Alia Mabrouk


Read Users' Comments ( 6 )

Je ne sais pas


Je vis..mais je ne le sens pas..
Je veux..mais je ne peux pas..
J'écris..mais je ne dis pas..
Je constate..mais je ne comprends pas..
Quand est ce que cela cessera?


Read Users' Comments ( 17 )

yal babour ya mon amouuur!!


Quand un Professeur Eminant d'une grande (ya hasra) école de commerce vous dit clairement:
"un conseil: Foutez le camp de la Tunisie!!"

Quand ce dernier vous dit que votre diplôme ne vaut pas grand chose, qu'on n'a plus besoin de vous, que vous faites partie d'un secteur saturé (il y a même un surplus de personnel dans certaines sociétés et qu'on a plus besoin de licencier que de recruter..)

Quand votre Professeur Eminent se moque de la qualité des programmes et des cours dispensés, des assistants, des étudiants et de tout le système éducatif dont lui même fait partie..

Quand ce même Professeur vous explique indirectement que vous n'avez plus d'avenir en Tunisie, que de toute façon des gens comme vous y'en a des centaines, et que faute de pistons il voit mal kifech bech najmou nsalkouha!!

Il reste plus qu'une chose à faire: ncheddou essaf wehed wra wehed et on chante tous en coeur:



"Yal babour ya mon amour
Kharejni mel la misère
Fi bladi rani mahgoure
3yite 3yite ou j'en ai marre"


Read Users' Comments ( 42 )

Fracture numérique


Ma soeur qui vient d'être recrutée (exploitée) dans une société comme comptable à temps plein à 250D+SIVP (ne vous étonnez pas, il y a pire comme salaire) attend son patron dans le bureau d'à coté..Dans la même pièce, il y avait aussi la femme de ménage, une dame d'une trentaine d'années qui faisait son boulot..
L'attente fût longue alors une petite discussion éclata entre elle et ma soeur:

-Inti essecritira ejdida?
-Lé, comptabliya, répondit ma soeur
-Bech tekhdmi fel birou hédha?
-Ey nchallah

Alors, la femme de ménage dévisagea ma soeur longuement, fixa l'ordinateur de ses yeux et demanda à ma soeur d'un air étonné:

-Méla ta3rfi tekhdmi 3al talfza?!

!!!!!!!!!!

On a beau organiser le smsi, vendre des PC "populaires", baisser les prix de l'ADSL..il y a encore des gens en 2007 qui ne savent toujours pas faire la différence entre ordinateur et téléviseur!
J'ai beaucoup rit en entendant l'anecdote racontée par ma soeur, mais je me suis aussi rendue compte du chemin qui reste à faire pour que nous puissions parler véritablement de "société d'information"..
Même avec toutes ces mesures, l'accès à Internet demeure un luxe pour beaucoup de nos compatriotes, selon les chiffres communiqués par l’Agence Tunisienne d’Internet (ATI), les nombre d’abonnés à l’ADSL est de 48.655 (février 2007), ce qui est très peu par rapport à la population globale..
La fracture numérique est bel est bien là, alors la prochaine fois, quand ma connexion me jouera des tours (quoique sa3at chay inatta9), j'aurais une pensée particulière à tous ceux qui n'ont pas eu la chance ne serait ce qu'une fois de se connecter à Internet!


Read Users' Comments ( 19 )

Maintenant que la campagne s'est bien déroulée, qu'elle fût un succès, j'aimerais vous poser la question suivante: Combien sommes nous à continuer à regarder trois fois autour de nous avant de dire une chose qui ne soit pas un commentaire sur le football ou bien sur le beau temps?
Soyons honnêtes avec nous mêmes, la liberté d'expression est un état d'esprit qui se marie mal avec la mentalité de la peur et de "akhta rassi wadhreb"..
Rabbewna bel khouf, nkhafou mel ghoul, mel mo3allem, mel bou..mel 3sa!..
Tant qu'on continue à éduquer nos enfants de la sorte, tant qu'on se fâche avec quelqu'un juste parce qu'il a un point de vue différent du notre, tant qu'on ne dit pas ce qu'on pense et on pense pas ce qu'on dit..Je vois mal comment pourrait-on parler de liberté d'expression!


Read Users' Comments ( 29 )

Et ça continue (la suite)

L'entretien que j'ai passé m'a tellement démotivée que j'ai mis du temps à le digérer et à vous le raconter..
Passé le blablabla habituel, les études, les expériences professionnelles..On passa au vif du sujet:
Comble de l'ironie, la demoiselle chargée du recrutement, qui parle un français approximatif, m'a demandé de patienter dans une salle d'attente pour passer les tests..
Je m'attendais à un test psycho-technique ou quelque chose du genre..
Mais non, pas du tout, je devais passer une dictée, et ensuite faire de la lecture (le texte qu'on devait lire est tiré d'un manuel de lecture de l'école primaire..)
Je me suis sentie humiliée, ridiculisée, faire 18 ans d'études pour enfin passer des tests de lecture et de dictée, malla jaw!
Je me suis efforcée de garder mon calme, de me retenir et de prendre la chose au second degré..
J'ai toujours aimé la dictée quand j'étais une petite écolière, je me suis dis que ça va me rappeler des souvenirs..
Et effectivement, c'est ce qui s'est passé, mes voisins de table me demandaient l'orthographe de certains mots, et famma chkoun 7atta yna9lou 3leya:))
Je vous rappelle que ces candidats sont sensés avoir un diplôme d'enseignement supérieur!
Je trouve plus quoi dire..faut-il blamer ces centres d'appel qui font passer aux gens des tests de lecture ou de dictée? certains candidats diplômés dont le niveau ne cesse de baisser? ou bien le système tout entier?
Ce ci dit une chose est sure, moi je ne mettrais plus jamais les pieds dans un centre d'appel!


Read Users' Comments ( 14 )

Et ça continue..

Après avoir envoyé des dizaines de CV, fait plusieurs démarches..je commence un peu à désespérer de trouver un emploi qui correspond à mon niveau d'études ou qui me corresponde tout simplement..Et parceque je déteste passer l'été sans rien faire, que l'oisiveté commence un peu à me peser, et que j'ai de plus en plus honte de demander de l'argent de poche à mes parents, j'ai décidé de passer un entretien dans un centre d'appel..
A vrai dire,travailler comme téléopérateur n'est pas le plus épanouissant des métiers:
Avoir un casque collé à l'oreille à longueur de journée, répéter inlassablement un long script avec une très forte probabilité de se faire insulter au tel ou bien se faire raccrocher au nez, avoir un temps de pause très infime, avoir un contremaitre (superviseur pour les intimes:) sur le dos, stresser pour des objectifs, travailler jusqu'à 48H/semaine et tout ça pour un salaire de misère..
Mais bon, ce qui m'a encouragé le plus à tenter ma chance dans ce centre d'appel c'est la proximité, en plus tourner en rond n'est pas très agréable non plus..alors autant bosser..
Bref, on m'a fixé un rendez vous pour un entretien à 10h et me voilà tassée avec une trentaine d'autres candidats dans une salle d'à peine 20 mètres carrés..
Fini les tenues sexy, jean baskets (souvent chleka) sont de mises..
Les minutes défilaient de plus en plus lentement, tout le monde regardait tout le monde (de toute façon on n'avait pas le choix l'espace très réduit ne permettait pas autre chose), l'ambiance commençant de plus en plus à se détendre, j'entrepris une petite discussion avec certains candidats..
Rim, Walid, Emna et Lotfi..
Emna diplômée d'une grande école de commerce a enchainé les petits boulots, n'arrivant toujours pas à décrocher un emploi stable et à la hauteur de ses espérances, elle s'est tournée vers les centres d'appels..Le dernier en date a fermé ses portes, les patrons, malgré un résultat largement bénéficiaire, ont jugé qu'il était plus juteux de délocaliser au Maroc..
Walid a toujours travaillé dans les centres d'appel, au point qu'il a abandonné ses études pour se consacrer totalement à cette activité, il a même occupé un poste de responsabilité dans l'un d'entre eux..hélas, il est tombé entre les mains de patrons très peu scrupuleux: ils l'ont exploité, il travaillait 7j/7, 10h/j sans être comptabilisées comme heures supplémentaires, ils lui fixaient des objectifs irréalisables et le sanctionnaient pour tout objectif non atteint, il était même pénalisé pour tout retard commis par l'un de ses opérateurs..bref, ne pouvant plus travailler dans de telles conditions il a claqué la porte en espérant trouver quelque chose de mieux ailleurs..
Lotfi, lui vient de loin, de très loin même, il a pris un bus et deux trains (croyez moi je fais pas dans l'exagération) pour arriver à ce centre d'appel..il n'a aucune idée de ce que c'est mais il en a eu marre du chômage, du café du coin et du Rami..Il garde un très bon accent de son petit séjour passé clandestinement en France, alors on lui a conseillé de tenter sa chance dans un centre d'appel, alors il est venu..
La petite Rim quant à elle vient tout juste de passer son bac..j'étais vraiment admirative devant cette jeune fille pleine de volonté et de bon sens..Elle m'a parlé du Bac, elle m'a dit que c'était très facile et que ça n'a rien à voir avec les Bac d'avant..J'étais étonnée de la voir ici, les jeunes de son âge que je connais sont soit à la plage, soit entrain de regarder la télé..Elle m'a expliqué qu'elle était la plus jeune de ses frères et soeurs, son grand frère, ingénieur en génie civile est longtemps resté au chômage avant de partir en Suède, sa soeur ainée ingénieur en biochimie a peiné avant de trouver un boulot (parceque maintenant on préfère recruter des techniciens supérieurs qui coûtent moins chers que les ingénieurs)mais maintenant elle s'est mariée et elle vit au Canada..Elle m'a dit sagement que de toute façon, on a beau avoir tous les diplômes du monde, ça sert plus vraiment à grand chose..c'est pour ça qu'elle veut avoir le maximum d'expériences, connaitre du monde..que toute expérience ne peut que l'enrichir, qu'elle était même prête à travailler comme serveuse et qu'elle comprend pas pourquoi c'est mal vu en Tunisie contrairement à l'étranger..
Chaque candidat présent à cet entretien avait sa propre histoire, son propre parcours et ses propres espérances..Mais tous avons un seul but: trouver un job à la hauteur de nos qualifications, de notre savoir faire, et rémunéré de la sorte..Est-ce trop demandé?
La porte s'ouvrit pour la nième fois:
"Mademoiselle Marsoise? Veillez me suivre svp"


Read Users' Comments ( 13 )

Lorsqu'on touche le fond..

Suite à une annonce dans un journal, je suis allée à un entretien d'embauche dans un luxueux bureau aux berges du Lac..
Je suis arrivée un peu en retard, ce qui m'a permis de voir toutes les candidates présentes qui postulaient pour ce poste..
Je me suis sentie très gênée et mal à l'aise..elles étaient presque toutes en tenue sexy, limite vulgaire: mini jupes, talons hauts et décolleté généreux..Je me suis demandée si je m'étais pas présentée au casting de "La Nouvelle Star" au lieu de mon entretien pour "jeune cadre financier" ..
Prise de panique, j'interrogea la fille qui m'a accueilli et m'a confirmé que j'étais à la bonne adresse..Décidemment le tailleur n'est plus de rigueur, un autre signe de modernité à la tunisienne me dirais-je..
Soudain, la porte s'ouvrit, et un homme au gros, mais vraiment gros ventre apparut!
C'était un homme du genre "hussein aljasmi", le mec qui a fait la reprise de "wak dilali", il portait une "kachta" et la robe blanche que portent les hommes des pays du golf (en fait ça s'appelle comment?)
Mais que fait ce type ici? la réceptionniste m'a dit qu'en fait c'est un homme d'affaire et il recrute des filles et uniquement des filles (dra 3lech!) pour différentes fonctions aux Emirats Arabes Unis..Mais je lui ai dit que l'annonce ne mentionnait rien de ce genre, elle m'a expliqué que c'était fait exprès sinon y'aurait eu des milliers de demandes et même des filles qui avaient un emploi ici voudraient aussi tenter leur chance au pays de l'or noir..
Et là j'ai même pas eu le temps de réfléchir puisque un spectacle désolant s'offrit à mes yeux:
Les filles n'arrêtaient pas de "bouger" dans tous les sens, elles parlaient avec le recruteur en libanais de variétés TV, elles se croyaient dans un show à la LBC, elles ricanaient à haute voix, et jouaient à qui s'attirait le plus d'attention du gérant..Je me suis pas sentie pas à ma place..je partis..

C'est bizarre mais je sens à la fois de la haine et de la compassion pour ces filles..
Que faire lorsqu'on a fait des études, que le temps passe et qu'on trouve toujours pas de boulot?
Les pressions familiales, sociales s'accentuent..(ti 3lech nsa3bou fiha, ya des cas ou trouver un emploi est vital et c'est une question de survie..)
Que faire? attendre sagement que son tour arrive (on peut attendre toute la vie dans ce cas) se faire exploiter pour un salaire de misère (9alek IDE..) ou rêver de l'eldorado aux pays du golf et tous les moyens sont bons pour y parvenir??
On dit "maylezzek lelmor ken illi amar minnou" et "illi amar minnou" est de nos jours disponible en quantités abondantes..

Avant de bloguer pour un Maghreb uni, pour la liberté de l'expression, ou pour la laïcité, moi j'ai décidé de bloguer contre le chômage, l'injustice et l'exploitation des jeunes diplômés et ça ne sera pas dans le cadre d'une journée unique, non ça sera à chaque fois que l'occasion se présente, et à chaque post s'il le faut (quitte à me taxer de kharnéna:)


Read Users' Comments ( 36 )

Léthargie


Il est 13h, je me lève, ma tête me fait mal tellement j'ai dormi, je prends mon p'tit déjeuner quand mes parents ont fini de déjeuner, tel un zombie j'articule à peine un bonjour..j'ouvre la télé, je regarde le 13h..En aparté..je m'ennuie, j'allume mon pc, je fais le tour des blogs, je discute avec mes amis sur skype, msn, ils sont au boulot, je m'autoremonte le moral en me disant qu'au moins j'ai pas à me lever à 6h tous les matins pour aller bosser..Je glande, je tourne en rond, j'ai l'impression d'avoir tout vu, tout lu, que j'ai appris tout Internet par coeur, je fais la sieste (en sachant que je me suis levée à 13h), je me sens en léthargie..
Je me réveille, pleine de bonne volonté, motivée à bloc, je consulte les offres d'emploi: sur Internet, les journaux..je passe tout au peigne fin: pffff que des boulots avec expérience 3 ans, 5 ans, 10 ans..brabbi mnine bech njib omha l''expérience si on me donne pas la chance d'accéder à un job et y faire mes preuves?? ben sinon il y a toujours les centres d'appels, j'ai toujours détesté le téléphone et appeler les gens à longueur de journée ça n'a jamais été ma tasse de thé..
A quoi bon faire des études, se taper des nuits blanches à apprendre des théories, modéliser des problèmes, avoir un bac+5 ou un bac+6 pour qu'après on se retrouve avec un casque collé à l'oreille et des "bijour madame, vous avez gagné un lot de.." (ceux qui ont travaillé en création trafic devraient connaitre;)

Bref, je désespère de trouver un job qui me convient, j'interromps mes recherches, faddiiit, plus je cherche, plus je déprime..
Je préfère regarder un film, faire un tour au bord de la mer..et rêver..


Read Users' Comments ( 20 )

Un p'tit tour sur Nilesat


D'habitude je regarde pas trop la télé, sauf pour quelques rendez-vous sacrés (évènements sportifs incontournables, mes séries préférées..et Thalassa et Capital (cherchez l'erreur:)
Maintenant que j'ai plus rien à faire, que je dispose de beaucoup de temps libre, à vrai dire tout mon temps est libre..jme suis dis pourquoi ne pas faire un tour sur les chaines satellitaires arabes, après tout je suis arabe avant tout et yezzina mel culture occidentale qui n'arrête pas de bouffer notre identité comme diraient certains..
Ma zapette à la main, je pars à la découverte des dernières innovations arabes en matière d'audiovisuel..

D'abord il y a les chaînes d'information en continu (Al Jazeera, Al Arabeya..)comme leur nom l'indique elles relatent l'information: "infijar dhakhm fi drawine..20 katil fi drachneya..100 jéri7 fi.." 7acilou c'est pas très drôle tout ça, en plus les images sont horribles: des pleurs, des morts, des blessés..tout ça entrecoupé de dialogues de sourds entre gens de différents partis (ceux qui portent le couffin et les opposants à l'étranger..) Bref, wjé3et rass akther min kol chay..

Ensuite, il y a les chaines religieuses: un prédicateur (ben il y a pour tous les gouts: du kachta, boule7ya jusqu'au genoux, au plus modéré, costumé et rasé) qui prêche un Islam modéré ou extrémiste, selon la chaine..Des gens qui appellent, des SMS et des pubs (après tout nous sommes en 2007, tout est monnayable, même la religion, et c'est pas Amr Khaled qui me contredira..)

Pour les Djeunz, il y a aussi les chaines musicales..elles sont à la pelle..une petite pression sur la télécommande et tu passe du Boule7ya grondant et criant, à la fille dénudée, dansant et chantant..j'ai dis chantant?? non elle chantent pas en fait..A vrai dire, je sais pas ce que je pourrais appeler ça..7acilou, mella spectacle, des filles toutes refaites, qui se ressemblent presque toutes, la même figure, la même vulgarité..tous les moyens sont bons pour une gloire éphémère..Et quand j'ai vu les SMS qui défilent au bas de l'écran, une seule phrase m'est venue à l'esprit: pauvre jeunesse arabe..

Sinon il y a toujours les chaînes généralistes, c'est normal, on a aussi pensé à la ménagère de plus de 30 ans..
Et là rien de spécial, des feuilletons, égyptiens, des feuilletons mexicains, des feuilltons syriens, des pubs pour blanchir la peau (parceque quand les occidentaux font des pubs pour des autobronzant, les orientaux eux les font pour des crèmes qui blanchissent la peau..), des films des années 70, des recettes de cuisine, des pubs, des feuilletons..Bref, rien de très intéressant..

Une dernière catégorie, celle là j'arrive pas à la classer..c'est quoi ces chaines de deggaza?? des gens qui appellent pour raconter leurs rêves et un espèce de charlatan qui les interprète..J'en ai vu plusieurs, il y en a ceux qui prétendent guérie avec les herbes, ou avec le coran..ceux qui prédisent l'avenir..Sommes nous tombés aussi bas? A ce point le public arabe est crédule, naîf? je pars du principe que tant qu'il y a une offre, c'est que forcément il y a une demande derrière..apparemment ces chaînes marchent très bien..Est ce que notre société fonctionne tout aussi bien??

Au secours!! je veux plus regarder la télé, j'ai détesté tout ce que j'ai vu..On dit que la télé est à l'image du peuple et moi j'étais déçue par l'image que reflète le paysage audiovisuel arabe..
Je suis sure que je ne suis pas la seule dans ce cas, et c'est l'unique raison qui me donne un peu d'espoir..


Read Users' Comments ( 13 )

La valse des âmes



Qui a dit que les âmes se valent, que nous sommes tous égaux devant la mort?
En faisant un petit tour sur les chaines d'information, on comprends rapidement que le mot égalité n'est qu'un leurre, que les milliers d'africains qui meurent tous les jours de soif et de faim ne valent pas la mort malencontreuse d'un quelconque américain, parce que son âme vaut sans doute plus chère que celle d'un noir dans un pays qu'on arrive à peine à situer sur une carte géographique..
On continue de nous rappeler les horreurs commises sur les juifs pendant la Shoa, on n'arrive même plus à compter le nombre de documentaires, court ou long métrages faits sur ce sujet et on oublie les victimes innocentes qui tombent tous les jours dans les territoires occupés..après tout que vaut la vie volée d'un enfant palestinien dans un camp de réfugiés? sans doute pas plus que deux minutes dans un journal télévisé..
On commémore tous les ans les évènements du World Trade Center, c'est devenu un évènement mondial incontournable, toutes les chaines se mobilisent et on assiste à une surenchère indécente et interminable des chaines dont le fonds de commerce est notre sensibilité et nos émotions..
Et que le spectacle commence, des morts par ci, des témoignages poignants par là, quelques pleurs par ci, et des photos de jeunes gens (de préférence beaux et promis à un destin radieux) par là..Et envoie la pub, émouvoir pour mieux vendre, telle est leur recette..
Désormais, sur le marché des âmes, y en a celles qui sont plus vendeuses que d'autres...
En attendant de voir les victimes palestiniennes, iraquiennes, africaines, tchetchènes...devenir "bankables", sommes nous condamnés à subir les lois du marché?


Read Users' Comments ( 10 )

Jeu, Set et Matche




J'ai gagné, je suis contente, très contente, je suis aux anges!
A tous, merci, du fonds du coeur, mille merci..


Read Users' Comments ( 3 )


Tant que les moyens de transport tunisiens restent aussi pourris qu'ils le sont au jour d'aujourd'hui, tant que les bus n'ont pas d'horaires fixes, et arriver à l'heure au boulot en prenant le bus relève du pur exploit, tant que les gens sont tassés comme des sardines dans des bus vétustes et inconfortables, tant que ces derniers démarrent en ayant les portes ouvertes et les passagers accrochés..au vide..
Tant qu'il y a ceux qui peuvent se permettre de prendre le TCV, écouter Mosaïque pendant le trajet, et ne pas avoir à jouer l'acrobate pour payer son ticket de transport ni à l'équilibriste de peur de tomber.. et les autres..
Tant que la voiture "populaire" demeure impopulaire pour beaucoup de gens, parce qu'en fin du compte son prix n'est pas aussi populaire que ça, sans parler des longues années d'attente..
tant que le fait d'acheter une épave, réparations comprises coute à peu près pareil que d'acheter une nouvelle voiture..
Tant que 5 % des pièces de la Logan (la voiture à 5000 Euros) viennent de Tunisie et avec ça elle n'y est pas commercialisée..
etc, etc, etc...
On restera encore sous-développés et pour longtemps..


Read Users' Comments ( 7 )

Balle de match




"Les gens n'osent pas admettre à quel point leur vie dépend de la chance, ça fait peur de penser que tant de choses échappent à notre contrôle..
Il y a des instants quand la balle frappe le haut du filet, avec un peu de chance elle passe et on gagne, ou peut être qu'elle ne passe pas, et on perd.."

Pourquoi j'écris ça? parceque je viens de jouer ma balle de match, et l'approche de Roland Garos m'inspire:)
Avec un peu de chance, je gagnerais le grand chelem, sinon je serais la malheureuse finaliste dont on se souviendra plus du nom dans un an...
Pourvu que la balle ne reste pas au fonds du filet!


Read Users' Comments ( 13 )

Pudeur et sentiments


Chaque fois que je regarde un film ou une série étrangère vient la fameuse scène des enfants, des calins, des "je t'aime papa", "je t'aime maman", "dormez bien mes chéris, je vous aime"..je me dis: "za3ma yfalmou?..ou bien: "ça fait partie du scénario c'est sur!" parce que nous, chez nous (bon je ne généralise pas, mais disons la majorité écrasante) on n'est pas habitué à ce genre d'expressions, qui dit "n7ebbek papa" ou même "n7ebbek mamma" avant de dormir? j'en connais pas beaucoup (la vérité j'en connais personne, moi même je ne le fais pas!)
Est-ce par pudeur? une 7echma exagérée? Pourquoi a-t-on honte à dévoiler nos sentiments les plus nobles par contre on n'éprouve aucune difficulté à dire du mal des autres ou balancer des méchancetés..
On nous a éduqué à nous aimer en cachette, à ne jamais dire je t'aime (apparemment mayatla3ech 3lina) pourquoi? je ne trouve pas de réponse, pourtant moi même j'éprouve beaucoup de difficultés à regarder mes parents dans les yeux et leur dire combien je les aime..dommage..
Et puis y'a l'autre scène, celle là vous ne pouvez pas la rater, un classique du genre..vous voyez de quoi je parle? la scène du coup de fil et biensur "je t'aime chéri, moi aussi je t'aime" avant de raccrocher le téléphone!
Cette scène me tue moi! Bon, entre copain-copine, fiancés, ça se fait( quoique pas tout le temps) mais entre gens mariés, ici en Tunisie, j'en doute fort (détrompez moi s'il vous plaît!!)
Personnellement, je n'ai entendu que des conversations du genre "matancéch elkhobz, winek? chbik eltawa? fissa3 rawwa7" mais "je t'aime?" jamais!!
Za3ma yfalmou 3lina dans leurs films?


Read Users' Comments ( 26 )

Les épaules


Ce n'est un secret pour personne, la réussite du Tunisien dépends de la largesse de ses épaules, plus t'en as a des épaules (laktef) plus tu as des chances de réussir ta vie:

-Si t'as réussi ton bac bessif, racheté fel session de contrôle et biensûr grâce aux 25% surgonflés de la moyenne du cours de l'année..ne t'en fais pas, avec un bon ktef t'auras la meilleure orientation possible (combien d'ISET sont transformés en IHEC? de Campus en prépa? de ta9wime alnot9 en Médecine??)

- Si t'as fait tes 4 années universitaires belta9sit elmouri7,(tes parents font tout belta9sit alors pourquoi pas les études?;) t'as glané, pris ton temps, t'as eu ta maîtrise au bout de 8 ans, et t'as pas encore envie de bosser..t'inquiète pas, un bon ktef kifma na3ref éna t'arrangera les choses et tu seras inscrit fi a7sen Master dans l'institut de ton choix, ça va de soi..

-Si maintenant t'en as marre d'étudier, et que tu veux commencer une carrière professionnelle, t'en fais pas, il suffit de demander à une épaule bien placée..mais attention là les choses commencent à se compliquer un peu, parceque tout le monde a des épaules, toute la subtilité réside au niveau de la largesse des épaules, plus elles sont larges plus t'as des chances de décrocher un bon boulot..

-Si maintenant tu bosses, tu veux avoir ta propre voiture et t'en as marre d'attendre 5 ans pour une cha3biya de merde, ktef ynajjim ysallakhelek, et au lieu de 5 ans t'auras que 5 jours d'attente, le temps de régler les papiers quand même!

-Enfin, et ça c'est le plus dure à mon avis, si tu as un blog, que malheureusement t'es là que depuis peu de temps (enfin il faut voir avec Infinity pour comprendre la notion de bloggeur 9dim ou jdid) et que tu veux continuer à faire partie de cette petite communauté qu'est la Tunisphère, alors là il te faut un KTEF, et oui, 9allek mouch n'importe qui ynajjim faire partie de la blogosphère, il faut qu'il soit en adéquation avec le cahier de charges, et le plus important dans tout ça, il faut qu'il ait l'agrément de m3almet la blogosphère..ti 9alek bech tékhou rokhsa mta3 blog tawa as3ab min rokhset taxi wella taxiphone dans le temps..mais bon kel 3ada Ktef peut arranger ça, ktef walla "parrain" kifma y9oulou houma et le tour est joué;)

7acilou zéyed, réel, virtuel, blosphère ou autre on restera toujours tunisiens et illi andou laktef maydhi3ich!


Read Users' Comments ( 13 )

Bacou florida b'emyé..



A chaque fois que je m'éloigne de la banlieue, de l'autoroute de la Marsa et de son défilé incessant de voitures plus luxueuses les unes que les autres (des voitures dernier cri, hors normes, souvent inadéquates avec nos routes- d'ailleurs j'me demande comment font les propriétaires des Hummers pour se garer, déjà qu'avec une voiture populaire c'est pas évident-...Je reviens avec mon lot d'amertum..
je prends le bus et je m'éloigne, je m'éloigne...le trajet me paraît long, pourtant c'est pas si loin..je m'éloigne, pas pour un autre pays, ni pour une ville lointaine, mais pour Tunis, centre ville, direction la station du métro du Passage..
Et là une autre atmosphère, une autre ambiance, des gens fatigués, épuisés par les moyens de transport, des retards, des portes qui ne se ferment pas, des "dizni et n'dizzek", des "samahni net3adda", et des odeurs en tout genres..
Qu'elle est loin La Marsa, ses fils à papa, ses filles branchées..submergée par mes pensées, un p'tit gamin s'approche de moi, un paquet de chewing -gum à la main, il avait à peine dix ans, portait des vêtements sales, les doigts noircis, "bacou chnorofine b'emyé" me dit-il avec un regard qui me suppliait de lui en acheter..
Je savais pas quoi faire, j'aurais bien aimé lui donner de l'argent sans rien prendre en contrepartie, j'ai pas osé, j'ai voulu lui demander s'il allait à l'école, qui s'occupait de lui..j'arrivais pas à prononcer un seul mot, j'étais terrorisée, j'ai pris deux paquets de chewing-gum, il n'avait pas de monnaie, il courut vers son frère (qui vendait des papiers mouchoirs..) et m'a rendu fièrement ma monnaie..
J'avais honte de moi, j'étais impuissante, j'ai rien pu faire..
ça me fait mal au coeur de les voir déambuler dans les stations de métro toute la journée pour vendre quelques misérables paquets de chewing-gum pendant que les gamins de leur ages sont pourris et gatés un peu partout..
Rien ne me fait plus de mal, qu'une innocence perdue, une enfance volée, et moi dans tout ça? j'étais lâche, j'ai fait comme tout le monde, je me suis suffis en achetant mon truc, j'ai acheté ma conscience par un paquet de chewing gum..
Je me demande comment on laisse ces enfants travailler dans les stations, y'a -t-il pas une organisation qui pourrait s'occuper d'eux, les obliger à être scolarisés..
Toutes ces questions me tourmentent, me hantent, devrais me contenter de l'idée qu'on n'est pas tous nés sous la même étoile?


Read Users' Comments ( 12 )

La routine


C'est aussi simple que ça, soit tu t'autocensures, soit on te censure!
ça pourrait être le slogan de l'ATI, pas besoin de chercher midi à 14h, les règles de jeu sont fixées d'avance, on peut pas être plus explicite que ça..
Après une petite période d'inactivité virtuelle, je reviens pour constater que la terre continue de tourner (oui oui je vous jure que c'est vrai:), on continue de se chamailler sur la blogosphère et bien sûr on continue de nous censurer..la routine quoi!
Je me réjouis de l'idée que j'ai rien perdu pendant mon absence..le mec de l'ATI continue de faire consciencieusement son boulot, c'est tout en son honneur!
Continuez comme ça Monsieur, des gens comme vous y'en a pas beaucoup, je sais de quoi je parle, pendant que vos collègues dans les administrations jouent à la dame de pic ou sirotent tranquillement leurs thés, vous, vous censurez des blogs, des sites..sa7a 3lik, vous devriez rentrer fier de vous à la maison après le boulot, surtout si la journée a été riche en censure (surtout cette semaine après le travail accompli sur dailymotion;)
Je dois prendre exemple sur vous Monsieur de l'ATI, et me mettre sérieusement au travail et ne rien lacher -comme vous le faites si bien- si je veux réussir cette année..
Allez je vous laisse maintenant, mes livres et mes cahiers m'attendent, j'ai confiance en vous Monsieur, je suis sure que je vais laisser Internet entre de bonnes mains..mais ne commencez tout de même pas par moi;)


Read Users' Comments ( 1 )

Dédi-casse FM


"élou Mouzayik? n7eb na3mel didicace elkhatibi mouhammed ama houwa ré9ed tawa!!!"

"élou, n7eb na3mel didicasse elkhali fi talia ou khouya fi frança, ou khouya lekher fi canada, ou rajel khalet bent 3am mammeti fi almagna, nchallah elkolhom yasm3ou feya, merci mouzayik!!!"

Brabbi n'est ce pas plus simple de décrocher le téléphone et appeler tout ce beau monde au lieu de nous casser les oreilles avec des idioties pareilles?

Y'a pas plus débile que ces émissions (à la radio et pire encore celles qui passent à la télé) qui proposent de faire des dédicaces sur antenne, on se fout de la gueule des gens (à commencer de ceux qui appellent) et le pire dans tout ça c'est que c'est des émissions qui marchent très bien!

Je me demande si c'est la faute aux médias (télé et radio) qui programment ce genre d'émissions, ou bien c'est la faute aux gens qui appellent sans cesse pour dire des idioties sur antenne ou bien c'est la faute à moi qui n'ai pas zappé plus tôt et qui continue à espérer le réveil des médias tunisiens..


Read Users' Comments ( 13 )

Aujourd'hui on célèbre les femmes..


On ne pourra jamais parler d'égalité Homme-Femme tant qu'on continue à célébrer une Journée Mondiale de la Femme (au même titre que la journée mondiale de l'enfant, la journée mondiale des personnes âgées ou la journée mondiale des personnes handicapées..)Pourquoi y'a-t-il ps une journée mondiale de l'homme par hasard?
Le 8 Mars de chaque année me rappelle que la femme a encore besoin d'une journée pour acquérir quelques droits, de grands discours pour rappeler qu'une femme joue aussi un rôle important dans la société et qu'elle peut occuper des postes de responsabilité..
Le 8 Mars de chaque année me rappelle aussi la chance que j'ai d'être Tunisienne, née dans un pays où la femme jouit d'un statut "unique et exceptionnel"..parce que ce qui me parait normal pour moi peut paraitre unique et exceptionnel pour d'autres femmes..
La femme n'a pas besoin d'une journée mondiale célébrée en grande pompe, la femme a juste besoin qu'on la respecte, qu'on la traite d'égal à égal, et qu'elle arrête d'être le souffre douleur des sociétés frustrées et la victime de machos en mal d'autorité..


Read Users' Comments ( 6 )

24 ans..déjà!


Je suis née le 2 Mars, d'où le pseudo de Marsoise (bon j'habite aussi à La Marsa, mais c'est pas très important:)..
Papa dit toujours: "Un jour de plus est un jour de moins.."
Une nouvelle année qui arrive, et une de moins dans le compteur de notre vie..
J'ai l'impression que les années passent très vite, nos vies défilent en un clin d'oeil..24 ans déjà! il y a un blogueur qui se lamentait d'avoir 23 ans, que dire alors moi pour mes 24 ans?;-)
Je ne veux pas faire de bilan, ni de bonnes résolutions..je laisse faire le temps, d'ailleurs le temps a toujours raison..
Toutefois je vais fêter mon anniversaire, il parait (selon une étude scientifique très rigoureuse) que les personnes qui en fêtent le plus deviennent les plus vieilles:)
On dit que chacun a son jour de gloire..En attendant des jours plus glorieux, mon jour de gloire à moi est mon anniversaire, cette fête narcissique qui me rappelle chaque année qu'il n'y a pas plus important que moi dans cette journée!


Read Users' Comments ( 27 )

"le tissu" ou histoire d'une femme voilée


Je voudrais parler du voile, mais à la manière de Jeanne Cherhal qui parle d'une femme couverte de tissu de la tête aux pieds. Les yeux masqués, la bouche rendue muette, comme enchaînée à son mari, dans un avion qui s’éloigne du moyen orient..

Le balancier des hanches
La poitrine qui penche
Flou souvenir des pleins des creux
Les doigts longs les mains blanches
Disparus sous les manches
Rideau tiré sur les cheveux

La bouche qu'on enterre
Qui ne doit que se taire
Le monde interdit pour les yeux
Sur ce corps qui s'efface
J'ai regardé en face
L'hypocrisie offerte à Dieu

J'ai attendu attendu
Et je l'ai aperçue
La femme cachée sous le tissu

Elle semblait absente
Sous sa toile de tente
Sous son camouflage aguerrie
Une infime chaînette
La retenait secrète
Prisonnière de son mari

Dans cet avion énorme
Qui survolait les formes
Découpées du golfe Persique
Cette femme fantôme
Linceul et monochrome
Me rendait triste c'est classique

J'ai attendu attendu
Et je l'ai aperçue
La femme cachée sous le tissu

Depuis Abu Dhabi
Elle gardait l'habit
Intégral et ne parlait pas
Mais surveillait le sol
Qui filait sous le vol
Comme une route sous les pas

Et soudain elle prit
La main de son mari
Il s'était passé quelque chose
Elle arracha le voile
Jeta la longue toile
Et je vis sa métamorphose

Les cheveux libérés
Les genoux desserrés
Elle était redevenue femme
Nous venions de franchir
Les portes de l'empire
Et les barrières de sa flamme

Elle embrassa velours
Son mari son amour
Que j'avis pris pour un geôlier
J'ai vu qu'elle était libre
En fragile équilibre
Entre la chaîne et le collier
J'ai vu qu'elle était belle
Au nom de toutes celles
Qui n'ont pas pu se délier

J'ai attendu attendu
Et elle est apparue
La femme évadée de son tissu


Et oui, les apparences sont trompeuses, vous avez vous aussi peut être rencontré ce genre de situations..Une femme voilée de la tête au pieds dans son pays (généralement les pays du golfe) , se métamorphose en femme moderne et branchée (pas toujours avec goût et parfois à la limite du vulgaire) dès qu'elle met les pieds dans un pays étranger..
Peu importe mon avis sur le voile, là je ne pourrais que constater l'hypocrisie de ces sociétés à double visage..


Read Users' Comments ( 6 )


Rares sont ceux qui ont réussi à faire les études qu'ils voulaient après le bac, et comble de l'ironie, même ceux qui réussissaient avec les meilleurs moyennes, j'en connais beaucoup qui ont été obligés de suivre des études prépa aux grandes écoles, même si eux à la base ils voulaient faire médecine ou école d'aviation..
Moi même j'ai été vicime du système d'orientation universitaire, j'étais loin de m'imaginer entreprendre des études commerciales, et pourtant..tous mes rêves d'être médecin, de travailler dans l'humanitaire, ont été démolis par un simple coup de fil, ce fichu coup de fil m'annonçant mon orientation..
Je n'oublierais jamais mon premier jour de fac, ma grande désillusion et ma déception..à tel point que je suis rentrée en pleurant et en jurant de ne plus jamais y mettre les pieds..
j'ai toujours révé de travailler dans l'humanitaire, médecins sans frontières c'était le rêve suprême..et au lieu de ça je me suis trouvée dans des études qui consistaient exclusivement à compter l'argent des gens, et trouver les meilleurs moyens à toujours en tirer davantage!
Beaucoup de mes amis détestent les études qu'ils font, et le font juste par obligation, je suis sure qu'une grande partie de l'échec universitaire est expliqué par le manque de motivation des étudiants, brabbi comment veut-on qu'ils soient motivés alorqu'ils n'ont même pas choisi leurs orientations?
Je crois que la meilleure façon de remédier à ce problème est de laisser le choix aux élèves de choisir librement ce qu'ils veulent faire après le bac, et instaurer le système des études préparatoires et des concours (comme il se fait en France par exemple..)comme ça on évitera la migration de nos jeunes vers les pays étrangers à la recherche du précieux sésame( qu'ils trouvent parfois beaucoup de difficultés à en faire l'équivalence en tunisie, surtout pour les diplômes roumains, russes..)
Mais à défaut d'être fils de riche, ou réussi avec 18 de moyenne, un pauvre bachelier a toujours le choix de faire "économie gestion" dans l'une des régions de son choix, et surtout faut pas s'inquiéter, il y en a tellement..de Jendouba à Gabes!

PS: si vous passez le bac cette année et vous lisez ce post, arrêtez de perdre votre temps dans les blogs et bossez!;-)


Read Users' Comments ( 14 )


La campagne présidentielle française bat son plein, et tout le monde se passionne pour ce combat présumé entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy..Même ici en Tunisie, beaucoup ont en parlé et continuent de le faire remarquablement sur la blogosphère tunisienne, ça anime beaucoup de discussions entre amis, collègues ou même en famille, on se passionne pour tel ou tel candidat, on critique les propositions de l'un, les bourdes de l'autre, les chaussures à talons de l'un ou la couleur du tailleur de l'autre (allah ghaleb kol wé7ed mokhou cha3tah, ceci dit je trouve que le blanc va merveilleusement bien à Ségo:-)
Bref, j'ai remarqué que la plupart d'entre nous connait par coeur la scène politique française, est capable d'énumérer la majorité des membres du gouvernement français, peut énumérer les propositions de chaque candidat, en faire la critique et proposer ses propres modifications..ils nous manquerait plus que la carte d'électeur pour voter:)
Mais combien d'entre nous est capable de donner les noms de nos ministres (moi personnellement même le premier ministre je connais pas son nom!), d'énumérer nos partis politiques, de distinguer le programme de chacun d'entre eux, de citer les dernières mesures gouvernementales...
J'en connais pas beaucoup..
Sommes nous plus français que les français ou moins tunisiens que nous devrions l'être?
Je ne saurais répondre à cette question...entre temps je continue de regarder "j'ai une question à vous poser" avec J.M Le Pen sur TF1..

PS: ce post est une simple constatation de faits et n'a aucune portée politique.


Read Users' Comments ( 7 )

Génération exhibo


A force de vouloir tout numériser, tout filmer, tout photographier, tout montrer, tout mettre en ligne..sommes nous devenus une génération exhibo?
Nos pensées et idées se traduisent en blogs, nos souvenirs en photoblogs (au meilleur des cas, parce que sinon il y a toujours HI5 et autres sites de ce genre..)
Les temps ont changé certes, et le venue d'internet n'a fait qu'accélérer les choses..
C'est drôle, toutes ces nouvelles technologies censées nous rapprocher n'ont fait que nous prouver notre immense solitude..
Sous des faux airs de joie, de bonheur ou de vie sociale épanouie, que cherche-t-on réellement en exhibant ces photos sur la toile?
Je n'ai toujours pas compris l'engouement de certains à mettre leurs photos en ligne, je suis sans doute vieux jeu, mais personnellement je n'y trouve aucun intêret, et vous?


Read Users' Comments ( 9 )

"Wine elmalayine?"


Vous vous souvenez certainement de cette chanson arabe qui dit "wine el malayine, echa3b el 3arabi wine?" et bien je vais essayer d' apporter un élément de réponse à cette question.
Ce soir, en zappant, je suis tombée sur la chaîne émirati Dubaî Sport: décor kitsch grandiose (rappelant celui de notre Domenica Sportiva nationale fêtant la victoire des aigles de carthage:), une vingtaine de jeunes hommes tous de "kachta" vêtus (c'est après que je me suis rendue compte que c'est les joueurs de l'équipe nationale émirati de football), une animatrice au look hasardeux (discrimination positive oblige) et un animateur qui n’arrêtait pas de faire l'éloge de ces héros nationaux et de leur "injéz térikhi".
Jusque là rien de spécial, on fêtait la victoire ô combien historique de l'équipe nationale émirati qui a remporté pour la première fois de son histoire la coupe du golfe (qui est à sa 18ème édition)..je vous épargnerais les détails techniques, je pense que ça n'intéresserait personne, c'est pas par manque de respect mais c'est quand même pas une coupe du monde!!
Bref, ce qui m'a choqué dans cette histoire c'est qu'il y avait une bande qui défilait en bas de l'écran et qui affiche tous cadeaux qu'ont réçu les joueurs de part les supporters de l'équipe nationale: Foulen Ben Falten offre la somme de 3 millions de dirham (j'ai pas osé faire la conversion) aux joueurs de l'équipe, Soumow el Emira Foulena bent Falten offre une 3omra à tous les membres de l'équipe, Flen offre 26 voitures de luxe aux joueurs (je vous jure que c'est vrai!!), le joaillier X offre à chaque joueur une montre de luxe d'une valeur de 21000 dhm... il y'avait même une femme architecte qui propsait de faire des plans de maison pour chaque joueur..ça c'est les particuliers, les banques, assurances, sociétés et autres je vous raconte pas les dons faramineux qu'ils ont fait..
Et puisque cela ne suffit pas, ils ya aussi un num de tel pour que les gens appellent et proposent leurs cadeaux..une sorte de téléthon de luxe pour joueurs de football!
J'hallucine, remporter la coupe du golf vaut elle mieux que les milliers d'enfants vivant entre guerres, pauvreté, maladies..en Palestine, Irak, Liban?
Un banal matche de football est il plus important que la construction d'une école, ou le paiement de milliers d'ouvriers indiens ou philippins à qui on confisque le passeport et on oblige à travailler dans des conditions lamentables?(parceque les émirats c'est pas l'eldorado pour tout le monde)
J'en perds mes mots, c'est complètement absurde..c'est tout à fait arabe..


Read Users' Comments ( 8 )

Je t'aime Midou


Petit message personnel à mon chéri et fiancé, parce que je n'ai pas besoin de la Saint-valentin pour te le déclarer.. je t'aime de tout mon coeur mon chéri..plus que tout au monde!
voilà maintenant toute la blogosphère est au courant:-)


Read Users' Comments ( 6 )

Où sortir Samedi??


Mon problème est le suivant: que faire un samedi après midi à tunis (tunis et banlieues), sous les contraintes suivantes:

1/ Je déteste les salons de thé, surtout samedi (toujours plein à craquer de froukh, ça me rappelle la cour de récré du lycée, trop de zanzana, et puis ces foutus clips à deux balles qui passent inlassablement sur les écrans...
2/ Pas les moyens d'aller à un resto chaque samedi, donc on exclura les samedi où je pourrais me le permettre,
3/ Pas question de rentrer trop tard (papa 7azar:-) donc surtout pas les boîtes de nuit et compagnie..
4/ Salle de ciné? j'y ai pensé aussi mais aller au cinéma un samedi, ça craint, en plus les films proposés sont d'un autre âge..

Merci de bien vouloir résoudre ce problème, je vous en serais reconnaissante, sortir samedi est devenu un vrai casse tête pour moi, et dire qu'on a beaucoup invesit dans les loisirs ces dix dernières années!


Read Users' Comments ( 15 )

Petit hommage à un grand homme




«Que ceux qui ont faim aient du pain ! Que ceux qui ont du pain aient faim de justice et d’amour !»

Abbé Pierre

Un grand homme s'est éteint mais son message restera à jamais éternel...

Repose en paix Monsieur l'Abbé




Read Users' Comments ( 2 )