Chers amis blogueurs, cela fait un bout de temps déjà que j'ai décidé, non sans regrets, de bouder cet espace tuniso-blogosphérique, lassée par la pauvreté des débats et l'unicité des dicours...
La blogosphère des débuts (mes débuts du moins) où l'on parlait des vrais problèmes qui rongent notre société (éducation,chômage,économie, société, corruption, politique..)ou parfois où l'on venait tout simplement parler de tout ou de rien, parler de sa propre expérience, parler d'un film qu'on a regardé ou d'un livre qu'on a lu, n'est plus que l'ombre d'elle même...
Force est de constater que le sujet phare qui revient en boucle est la religion (athées contre croyants, fervents contre laïques...), nous éloignant de ce fait des vrais questions et des vrais possibilités de débats que nous offre cet espace..

J'ai l'ultime conviction que la religion est du domaine privé, un de ces trucs intimes que l'on garde pour soi, comme on dit si bien chez nous "bini oubine mouleya", et toute démarche consistant à justifier sa croyance ou sa non croyance en publique, à dénigrer la conviction des uns ou insulter les autres n'est que pure gaspillage..

Pourquoi je vous parle de ça? parce que moi aussi j'ai été à la foire du livre, moi aussi j'ai vu beaucoup de "met7ajbet", de barbus mais aussi des familles avec enfants et des intellos..
Chers amis, en parcourant les articles populaires de tn-blogs ce soir, je suis tombée sur plusieurs articles qui parlent de la foire et qui s'étonnent de la présence (il faut dire qu"elle s'est renforcée ces dernières années) des femmes voilées et des rayons de livres de religion en tout genres..
Mais aussi tolérants que vous êtes, n'avez-vous pas oubliés que même les voilées et les barbus ont le droit de lire des livres qui sont à leurs goût et de surquoi accessibles aux budgets les plus minimes?

Encore une fois vous avez contourné le problème pour parler des à cotés.
Certes il y a beaucoup de maisons d'éditions orientales qui ne vendent que des livres à caractère religieux, mais n'est ce pas la loi de l'offre et de la demande?
Où sont les maisons d'édition françaises? elles se comptent sur le doigt d'un seule main..

La France n'est-elle pas entrain de signer son suicide culturel en s"éloignant de plus en plus des pays qui formaient le maillon fort de la francophonie? Les chaînes françaises qu'on regardait gratuitement ont quasi disparu des audiences tunisiennes (le câble n'étant pas accessible pour tous le monde, ajouté à cela la concurrence des chaînes du golf), la présence insignifiante des maisons d'édition françaises dans les foires du livres, avec des livres à des prix exorbitants inaccessibles pour le tunisien moyen, laissent les férus de lecture à leur faim.. Même la bibliothèque Charles de Gaulles n'est plus ce qu'elle était, la collection de livres est pratiquement la même depuis longtemps..

Alors avant de s'étonner de l'engouement des uns pour les livres de prière ou de dou3a (d'ailleurs tout un chacun a le droit d'acheter et de lire ce qu'il veut)ou de la présence renforcée des religieux; il faut se rappeler qu'on ne récolte que ce que l'on sème..

A bon entendeur...


Read Users' Comments ( 18 )


Il est révolu le temps où je pouvais regarder 7 à 8 tranquillement sur TF1 lors d'un dimanche après-midi pluvieux. Maintenant que le robinet des cartes piratées s'est fermé j'avais pas vraiment le choix hier que de regarder la fameuse émission Sofiène show sur TV7, et le constat était pour le moins consternant.

Il faut dire que les moyens ont bel et bien été déployés pour cette émission, un joli plateau, de la lumière (eh oui c'est un luxe pour TV7 de projeter convenablement la lumière sur les plateaux, vous n'avez qu'à regarder le JT et vous comprendrez de quoi je parle..)des invités..Bref tout ce qu'il y a de plus normal dans tout show qui se respecte, du moins sur le plan de la forme.
Venons en au fonds maintenant, j'ai été vraiment choquée de voir des gamines de moins de 5 ans maquillées de la sorte, avec des perruques, un maquillage à outrance et des gestes qui ne sont pas de leurs âges. Vous me diriez que c'est le concept de l'émission que les enfants soient déguisés, mais excusez moi c'est exactement là que le bât blesse : comment peut-on instrumentaliser des enfants pour faire un show débile et sans aucune valeur artistique.
Je m'explique: les enfants qui ont fait l'émission ont juste été habillés et maquillés comme leurs stars préférées, et n'ont fait que "chanter" en play back une de leurs chansons?
Où est l'innocence d'un petit enfant de 5 ans à qui on a tout enlevé au profit d'un masque d'une star trentenaire? Où est la spontanéité chère à l'enfance à qui on a préféré un discours enregistré et des réponses apprises par cœur? Où est la créativité ? Où est l'art? Où sont les jeunes talents?

Je me rappelle l'école des fans de Jaques Martin et des enfants qui venaient chanter tout simplement un refrain de la chanson de leur chanteur préféré présent sur le plateau sans strass ni artifice, je me rappelle de mes éclats de rire devant autant de spontanéité, de sincérité et d'innocence, je me rappelle de mes yeux émerveillées devant la virtuosité des enfants venus jouer d'un instrument..

Cactus Production qu'avez vous fait de nos enfants?

Il est vrai que notre TV7 nationale est très loin du compte niveau production, et la venue de producteurs privés est le seul moyen de hisser un peu le niveau de cette chaîne. Ceci étant la présence d'une seule maison de prod, la société Cactus Production pour ne pas la citer, ne peux pas améliorer l'état actuel des choses. Si l'on veut que notre chaîne continue sa mission de service public tout en s'ouvrant aux privés, elle doit fonctionner comme diffuseur et appliquer un cahier des charges sélectifs des programmes.
Jusqu'à présent cette ouverture ne profite qu'à Cactus, avec des concepts plus ou moins discutables...Alors dans l'attente d'un hypothétique revirement de la situation (ayant perdu toute confiance dans la qualité de nos programmes j'espère au moins qu'ils trouvent une nouvelle carte pour décoder nos bonnes vielles chaines françaises), j'ai décidé d'enterrer à jamais ma télé.


Read Users' Comments ( 10 )

Dilemme


Faut-il "se contenter de la vie"? Le temps qui passe, le destin qui se dessine , la stabilité professionnelle et le pseudo confort matériel...
Être proie au conformisme social, faire comme les Autres, un boulot, des enfants, une voiture et une jolie maison..ou s'échapper de cette vie toute tracée ?

C'est l'histoire de Franck et April Wheelet, héros du films Les noces rebelles de Sam Mendes, d'après le roman "Revolutionary Road" de Richars Yates.

"Ils se considèrent comme des êtres à part, des gens spéciaux, différents des autres. Ils ont toujours voulu fonder leur existence sur des idéaux élevés. Lorsqu’ils emménagent dans leur nouvelle maison sur Revolutionary Road, ils proclament fièrement leur indépendance. Jamais ils ne se conformeront à l’inertie banlieusarde qui les entoure, jamais ils ne se feront piéger par les conventions sociales. Pourtant, malgré leur charme et leur insolence, les Wheeler deviennent exactement ce qu’ils ne voulaient pas : un homme coincé dans un emploi sans intérêt ; une ménagère qui rêve de passion et d’une existence trépidante. Une famille américaine ordinaire ayant perdu ses rêves et ses illusions..."

Bien que les faits se déroulent dans les années 50, le sujet reste d'actualité et parle de questions intemporelles et universelles tels que l'abandon du rêve, de la facilité avec laquelle tout un chacun se moule dans la société sans se soucier de son bonheur véritable..

Quand on considère qu'on est différents de ceux qui nous entourent, de la médiocrité d'une classe moyenne aux ambitions uniformes et aux aspirations pareilles..Que faut-il faire?
Faire l'autruche, s'engouffrer dans le train train quotidien rassurant mais terriblement frustrant d'une vie banale, se fondre dans le moule de la conformité sociale ou se libérer?

Mais plus le temps passe, plus le quotidien prend le dessus..La stabilité matérielle et professionnelle nous enchaînent et toute tentative de s'y libérer devient des plus hasardeuses..

Un conformisme tacite et consentant d'un côté et une envie d'aller voir ailleurs de l'autre, tel est le dilemme...


Read Users' Comments ( 1 )

Les citronniers


En marge du massacre qui se déroule actuellement à Gaza,voici un film qui illustre de façon à la fois émouvante et imagée la cohabitation difficile entre palestiniens et israéliens.
L'histoire est celle de Salma, une veuve palestinienne vivant dans un petit village palestinien de Cisjordanie, dont la vie va être chamboulée par l'arrivée de ses nouveaux voisins: le ministre de la défense israélien et sa femme.
En effet, Salma cultive une plantation de citronniers en lisière de la ligne verte séparant Israel des territoires occupés. Aux yeux de l'armée occupante, sa plantation constitue une menace pour la sécurité de son nouveau voisin et ministre. Elle est d'abord sommée de ne plus venir disposer de ses arbres. Puis on lui demande de raser une partie de sa plantation sous prétexte que des terroristes pourraient s'y cacher. Irréductible, elle décide de se battre pour sauver ce qui constitue à la fois son gagne-pain, un patrimoine durement acquis par son père et un symbole de ses racines.
"Les Citronniers" illustre de façon démonstrative l'incompréhension et la défiance qui rongent les populations. Le grillage (avec mirador) dressé entre Salma et le ministre Navon figure le mur dressé entre les deux communautés, les arbres menacés de déracinement sont "comme des êtres humains", le combat de Salma devant la Cour suprême exprime une certaine foi dans la justice.
Ce film réalisé par l'israélien Eran Riklis (qui a aussi réalisé La fiancée Syriennenous plonge dans le quotidien pas toujours facile des habitants des territoires occupés face aux exigences démesurées de la sécurité israélienne. Des traditionnels cheks points, contrôle de papiers..jusqu'aux décisions abusives de destructions d'habitations, de plantations..en passant par le fameux mur de sécurité érigé entre les deux camps, décrit par le ministre de la défense comme "enjeu stratégique majeur".
Un film touchant et subtile, traité objectivement et sans ressentiment. Il vaut absolument le détour.


Read Users' Comments ( 2 )

Je n'avais nullement l'envie d'écrire..les images des enfants déchiquetés me hantent..le sang..les cris..les larmes..les ruines..et puis le sang..encore du sang!
khabar 3ajel: irtafa3a 3adadou alchouhada..encore?!!
Je suis crevée, je veux dormir, je ferme les yeux, les images d'horreurs me reviennent..zéyed!
Je fais un tour sur tn blogs..des slogans, des indignations, des analyses et puis ces foutus merdeux qui se croient plus intelligents que les autres..
laîcité, religion, islam, 3elmania, 3aklania; chlayek, bhahyem, koffar, intégristes, yestehlou...YESTEHLOU?!
Je change de page, enfin quelqu'un qui appelle les choses par leurs noms :ce qui se passe à Gaza est un Un véritable crime contre l'humanité..et devinez qui a dit cela? Stéphane Hessel diplomate, ambassadeur et ancien résistant et déporté français...
Aya béhi, ça change de la propagande sioniste criée haut et fort depuis le début de la guerre..
Je retourne sur Tn blogs, une envie pressante de commenter sur tous les posts "pseudo intellectuelo-laïques" pour leur dire combien leurs discours sont creux, que leur envie de liberté manque énormément d'HUMANITE et qu'ils ont raté l'essentiel!
Mais à quoi bon, je serais traitée de khwanjia, de chleka et de bhima..
J'ai envie de dire à tous ceux qui se croient plus intelligents que les petits ignorants qui disent "berrou7 beddam nefdik ya ghazza" qu'ils se trompent d'ennemi, l'ennemi n'est pas le Hamas mais c'est bien Israël, d'ailleurs sans l’aval d’Israël, le Hamas n’aurait jamais pu s’implanter dans les territoires palestiniens. Pis : sa montée en puissance doit beaucoup aux faucons israéliens, qui ont trouvé dans le mouvement islamiste palestinien leur meilleur allié pour torpiller les accords de paix conclus entre les « modérés » des deux bords..Soutenu d’abord pour affaiblir le « terrorisme » anti-israélien des mouvements nationalistes palestiniens (OLP), puis pour contrecarrer la dynamique de paix portant un coup au projet du Grand Israël prôné par la droite conservatrice, le Hamas dans sa version actuelle (à savoir mouvement terroriste) sert cette fois à justifier la violence des offensives israéliennes actuelles..( plus de détails ici)
Mais à quoi bon?
J'en ai marre de Tn blogs, où "Religion blogs",comme vous voulez..marre des posts qui parlent de religion, d'anti-religion, de foi ou de de croyance.. Pour quelque chose d'intime,cela occupe beaucoup d'espace public, d'ailleurs je rejoins totalement la position de Samsoum...
Le nombre de victimes s'aggrave d'heure en heure, et nous on se défoule sur nos claviers, illi yebki welli idhem, illi yechki welli za3ma za3ma fhem...jusqu'au prochain débat idéologique entre les "plus intelligents" et les "chleyek"..


Read Users' Comments ( 2 )

Au gré des affrontements réguliers et injustifiés avec les palestiniens, les autorités israéliennes ont constaté progressivement qu’il ne suffisait pas de remporter des succès militaires, mais que la véritable victoire passait nécessairement par la maîtrise des perceptions.
En effet, Guerre asymétrique par excellence, le conflit israélo-palestinien montre à quel point il est nécessaire de maîtriser le risque informationnel pesant sur le "fort", chose naturellement prise en compte dans la propagande sioniste.
Le but ultime de cet enjeu stratégique étant d'une part de persuader l'opinion internationale de la légitimité de l'offensive israélienne menée sur la bande de Gaza,et d'autre part d'ôter le soutien de la population au parti Hamas (pourtant élu démocratiquement) en le présentant comme déclencheur des représailles.
Une vaste gamme de techniques d'influence, de persuasion et de guerre psychologique sont utilisés pour passer ce message, pouvant aller de la simple campagne de communication ou de« public relation » jusqu’à l’utilisation offensive de l’arme psychologique.
Signalons à juste titre que l'arme informationnelle est une constante récurrente dans toutes les guerres menées par Israël, le conflit entre Israël et le Hezbollah pendant l'été 2006 en est le parfait exemple. Une étude très intéressante menée sur le sujet montre à quel point les israéliens ont usé de l'artillerie informationnelle afin de gagner la guerre de la communication.
Ces mêmes techniques sont utilisées actuellement pour légitimer le génocide de Gaza, il est ainsi important d'énumérer les principaux procédés utilisés par les sionistes afin de ne pas tomber dans le piège de la propagande:

1/L’encadrement et le contrôle de la presse internationale:
La manière avec laquelle on présente la guerre menée par Israël dans les différents médias occidentaux, dénote de la main mise des juifs sur ces médias et sur l'effort de persuasion mené par ceux ci pour légitimer chaque offensive.
D'ailleurs, il ne s’agit pas d’une guerre mais d’une « opération ». Ces opérations ne sont pas lancées par une armée mais par Tsahal et portent des noms souvent très poétiques : « Bientôt chez toi », « Champs de ronces », « Un voyage pittoresque »… La mode des « assassinats ciblés », des « frappes chirurgicales » est révolue, désormais l’argument avancé par le gouvernement israélien est devenu le combat contre une « organisation terroriste » et non contre un parti politique qui a été élu démocratiquement et a bénéficié en plus du soutien du Likoud. Oubliés la pression exercée sur la population de Gaza, l’écrasement du Fatah par les forces militaires israéliennes, les promesses non tenues et la colonisation qui s’étend depuis toutes ces années au mépris des accords internationaux. Une seule chose doit rester dans les consciences, les terroristes font tomber des « pluies de missiles » et s’apprêtent à tout dévaster. (voir "Israel Palestine: l'esthétisme de la guerre").

2/La mise en place d’opérations psychologiques à destination de la population:

Il est important d’insister sur le fait que le gouvernement israélien a voulu, dès les premiers raids aériens, présenter son action comme une riposte aux provocations du Hamas et non pas à l'encontre de la population palestinienne. Argument aussi utilisé lors de la guerre du Liban, où il était question de riposter aux provocations du Hezbollah et non pas une guerre menée contre le Liban. Le but de cette manœuvre est de présenter le Hamas/Hezbollah comme une menace pour la population elle même.
Cette technique est communément appelée "diviser pour régner"..

"En jouant alternativement sur la peur et les divisions internes , cette utilisation de l’arme psychologique fut pensée comme une possibilité de modification des perceptions afin de limiter au maximum les perceptions négatives nées des bombardements"


3/La vaste utilisation du vecteur Internet : de l’influence à la « cyberwar » israélienne:

Désireux de soigner leur image auprès de l’opinion internationale et conscients des effets négatifs sur ce point des raids massifs sur le Liban/Palestine, les israéliens ont rapidement compris durant le caractère stratégique de la gestion des perceptions sur Internet. Ainsi de nombreuses organisations de soutien à Israël, appuyées par la direction des affaires publiques du ministère des affaires étrangères mènent une large campagne d'influence sur Internet. Citons par exemple le collectif Giyus.org (acronyme pour « Give Israël Your United Support ». Afin de modifier les perceptions sur la politique israélienne, Giyus.org a mis en place
un logiciel baptisé « mégaphone » téléchargeable directement sur le site du collectif et permettant aux soutiens d’Israël d’obtenir des alertes à propos d’informations mis en ligne sur Internet traitant de la politique israélienne. Un outil d’influence permettant de détecter notamment les sondages en ligne sur Israël, les forums de discussion ou les blogs traitant d’Israël, les communiqués officiels d’autorités publiques étrangères, et donc de réagir en ligne en livrant une opinion favorable à Israël.

Voilà, c'était juste quelques indices collectés ici et là pour comprendre la machine Israël...J'espère que demain on regardera les informations autrement..


Read Users' Comments ( 9 )

Silence, on tue !

“La Palestine appelle le monde, mais ça sonne occupé” (Amazigh Yacine)

Entre réveillon et autres festivités, la communauté internationale a bien évidemment d'autres chats à fouetter que de s'occuper de ces pauvres gazaouis..
Que font les gouvernements arabes?
une petite réunion au sommet où les résolutions sont connues d'avance, toujours le même discours stérile: ils condamneront l'offensive militaire et prieront les sionistes d'arrêter de tuer des civils innocents, sinon?... eh ben,ils seront très mécontents..

Un dernier point pour la route, pour les petits malins qui pensent que le Hamas est la cause de l'escalade de la violence, un petit rappel des faits s'impose:

la raison la plus importante de l’échec du cessez-le-feu de six mois, qui a duré du 19 juin au 19 décembre,est que l’accord comprenait, outre le cessez-le-feu, la levée du blocus de Gaza et un engagement de l’Egypte d’ouvrir le passage de Rafah.
Or, non seulement Israël a violé l’accord de cessez-le-feu en lançant une attaque qui a tué plusieurs personnes le 4 novembre, mais les points de passage n’ont été réouverts que très partiellement, et le blocus s’est même renforcé ces dernières semaines. La population se trouvant ainsi tuée à petit feu, en la privant de nourriture et des soins les plus élémentaires..

Quant à nous autres spectateurs n'ayant que nos yeux pour pleurer et nos clavier pour dénoncer, l'année 2009 s'annonce bien..
Nous regarderons les journaux télévisés avec attention, pleurerons devant les images d'enfants sauvagement tués, commenterons l'actualité dans les bureaux et défendrons la cause palestinienne avec ferveur dans les salons de thé...
Mais nous n'oublierons pas les fêtes de fin d'année, réveillon et autres soirées..et cela nous suffira pour tout ignorer..
Alors Bonne Année!


Read Users' Comments ( 3 )