Fracture numérique


Ma soeur qui vient d'être recrutée (exploitée) dans une société comme comptable à temps plein à 250D+SIVP (ne vous étonnez pas, il y a pire comme salaire) attend son patron dans le bureau d'à coté..Dans la même pièce, il y avait aussi la femme de ménage, une dame d'une trentaine d'années qui faisait son boulot..
L'attente fût longue alors une petite discussion éclata entre elle et ma soeur:

-Inti essecritira ejdida?
-Lé, comptabliya, répondit ma soeur
-Bech tekhdmi fel birou hédha?
-Ey nchallah

Alors, la femme de ménage dévisagea ma soeur longuement, fixa l'ordinateur de ses yeux et demanda à ma soeur d'un air étonné:

-Méla ta3rfi tekhdmi 3al talfza?!

!!!!!!!!!!

On a beau organiser le smsi, vendre des PC "populaires", baisser les prix de l'ADSL..il y a encore des gens en 2007 qui ne savent toujours pas faire la différence entre ordinateur et téléviseur!
J'ai beaucoup rit en entendant l'anecdote racontée par ma soeur, mais je me suis aussi rendue compte du chemin qui reste à faire pour que nous puissions parler véritablement de "société d'information"..
Même avec toutes ces mesures, l'accès à Internet demeure un luxe pour beaucoup de nos compatriotes, selon les chiffres communiqués par l’Agence Tunisienne d’Internet (ATI), les nombre d’abonnés à l’ADSL est de 48.655 (février 2007), ce qui est très peu par rapport à la population globale..
La fracture numérique est bel est bien là, alors la prochaine fois, quand ma connexion me jouera des tours (quoique sa3at chay inatta9), j'aurais une pensée particulière à tous ceux qui n'ont pas eu la chance ne serait ce qu'une fois de se connecter à Internet!


19 commentaires:

D.C a dit…

Une autre anecdote qui montre aussi l'étendue de l'ignorance dans notre société, quoique le contexte soit différent:

Je suis assistante universitaire; je me présente au commissariat pour renouveler mon passeport. Mademoiselle me demande:

- Tu es "élève"?
-(la vache, je parais donc si jeune? elle aurait pu au moins demandé si j'étais étudiante!)Non, je suis prof à l'université

- Béhi... brabbi kolli, le chiffre qui vient après 799 c'est quoi? c'est 800, non?

- Euuuuh, ben oui, c'est bien 800, oui, oui. (j'avais des doutes sur mon QI sur le coup)

(et comme je devais faire une demande pour garder l'ancien passeport qui contenait un visa Américain encore valable):

- Billehi ech ta3mel houni??!! Tu as un visa de 10 ans pour les U.S.A et tu es encore dans ce bled!!!!

-Euuh, c'est que je ne peux quitter mon travail, mademoiselle (allez lui faire comprendre la différence entre un enseingnant chercheur et un simple émigré)!!

J'étais à la fois tiraillée entre le fou rire et l'indignation! Absolument "No Comment"!

واحد متغشش برشة a dit…

La différence entre un enseignant chercheur (de quoi ?!) et un émigré est que : خدمة النهار ما فيها عار.

D'ailleurs un ordinateur est un téléviseur avec d'autres trucs à côté, yekhi faire une radiographie c'est pas aussi faire un téléviseur ? Au moins un ordinateur c'est plus proche.

Hkeyet fracture numérique (kif elli ejjebss naquess) n'a rien à voir selon moi avec une femme de ménage qui n'a pas eu la chance de se débarasser de son illetrisme pour des raisons qui la dépassent surement..

La plus grave fracture c'est dûe au refus de passer au numérique pour des gens qui disposent de tout et parfois pour des gens dont la mission est d'appuyer ou appliquer les stratégies TIC du pays.

Brabbi sayebounna les pauvres femmes de ménages ou les simples agents de police, yezzina ma sattaknelhom alors qu'ils sont les victimes de notre système éducatif elli helkouh des gens munis de 3 ou 4 ordinateurs..

Sorry for the houjoum ..

ahmed a dit…

"j'ai bcp rit"
rit ne prend pas de "t" et s'ecrit
ri
"j'ai bcp ri" est la bonne orthographe.
tu as vu!!! il ne faut pas se moquer des gens !!!

Skydancer a dit…

Marra jetna tofla men 3in drahem (une femme de menage)
Elle avait 20 a peu près

Elle a vu le four micro onde avec un verre de lait qui tourne dedans et elle a dit :
"Yaaa heda heyya ettalvza?"

(c'est une histoire vraie)

wahidd fadd min hal mentalité!! a dit…

Je ne vois pas ce qu'il y a de drole à se moquer d'une pauvre femme de ménage qui n'a pas eu la chance d'étudier..ibki a3la okhtik comptable wa tokhloss fi 250 dt!!!

elgreco a dit…

Wéééééééééé Ube vraie fracture!

@++

Tarek a dit…

Je ne crois pas que le but de ce billet soit de se moquer mais d'attirer l'attention sur une réalité. Par contre je ne suis pas d'accord pour dire que c'est l'origine sociale qui détermine la méconnaissance de l'outil informatique. Il y a des cadres et de hauts fonctionnaires qui n'ont pas d'email par exemple.

D.C a dit…

Il ne s'agit certainement pas de se moquer, mais juste de critiquer. La différence est énorme.

Massir a dit…

@ Marsoise:
Malheureusement, la fracture n'est pas uniquement numérique.
Presque depuis l'indépendance de la tunisie, on parle de contraception et de planning familial, pourtant, il y a encore des gens qui ne savent pas du tout ce que c'est.
Ma femme de ménage s'est mariée en septembre 2006. En Novembre 2006, elle était déjà enceinte, et ne s'en était pas aperçu. Lorsque je lui ai demandé pourquoi elle n'a pas attendu un peu, j'ai remarqué qu'elle ignorait complètement qu'il existe des moyens contraceptifs.
Après sa grossesse arrêtée, je lui ai conseillé de prendre du repos et de ne pas retomber enceinte tout de suite. J'ai cru qu'elle avait compris, mais ce n'était pas le cas. Le mois d'après, elle était à nouveau enceinte. En discutant avec elle, j'ai réalisé qu'elle n'avait rien compris à mes explications.
Samedi dernier, elle a fait une fausse couche. Pendant 4 jours, elle a saigné, et n'a même pas pensé à consulter un médecin. Elle y est allé trop tard. Le bébé était déjà mort.
J'espère que cette fois-ci, elle comprendra qu'elle ne doit pas retomber enceinte tout de suite, d'autant plus qu'elle est anémique.
Mais le comprendra-t-elle?
Rien n'est moins sûr!

a girl from Mars a dit…

@d.c: oui, le contexte est totalement différent, moi je voulais plus parler des disparités sociales qui existent dans notre société à travers une petite anecdote qui parle de fracture numérique, plutôt que de l'ignorance..
A vrai dire, la femme dont je parlais n'est pas à blamer, elle n'a sans doute pas eu la chance de voir de près un ordinateur et c'est ce qui m'a poussé à relater cette histoire..

@un type très fâché: "La plus grave fracture c'est dûe au refus de passer au numérique pour des gens qui disposent de tout et parfois pour des gens dont la mission est d'appuyer ou appliquer les stratégies TIC du pays." on est bien d'accord, mais là c'est un autre problème..
Le cas de la femme de ménage n'est pas un cas unique, son ignorance n'est pas uniquement due à son illetrisme, mais aussi à sa condition sociale..Beaucoup de nos compatriotes n'ont pas la chance d'avoir un ordinateur, d'accéder à internet..c'est de ceux là que je voulais parler, de la fracture numérique qui existe au sein d'un même pays (tout petit pays), et loin de moi l'idée de se moquer de quiconque, au contriaire!

@Ahmed: merci de m'avoir corrigé, tout le monde commet des fautes d'orthographe et j'en fais partie..ceci dit, je me suis pas moquée de cette femme, je l'ai prise en exemple pour illustrer une réalité sociale, dommage que tu l'aies compris ainsi..

@sky: jte crois:)

@wahid fad..:mais de quelle mentalité tu parles??si aumoins tu as pris la peine de lire le post jusqu'au bout, t'auras compris que j'étais pas entrain de me moquer!!
Et je ne vais pas pleurer le sort de ma soeur, elle aumoins a trouvé un boulot, et préfère avoir un salaire de misère plutôt que d'avoir de l'argent de poche gratos de ses parents..je pleurerais volentier sur la condition des milliers de jeunes diplômés au chômage, et qui font tout pour s'en sortir et n'y parviennet pas!

@elgreco: aumoins toi t'as compris de quoi je parle:)

@tarek: t'as raison, il y a des hauts fonctionnaires qui n'ont pas d'email et qui ne maitrisent même pas l'outil informatique et je trouve que c'est très grave en l'an 2007!!
Parcontre, même si l'origine sociale n'est pas le seul déterminant de la méconnaissance de l'outil informatique, elle y contribue énormément..il faut voir les quartiers défavorisés, à l'intérieur du pays..il reste beaucoup de chemin à faire..d'ailleurs on est très loin des projections de 250.000 abonnés prévus fin 2007, et je viens même d'apprendre qu'aucune ligne ADSL n’est disponible à ce jour dans la ville de Nabeul et que cela ne changera pas avant septembre 2007!!

@d.c: merci de le préciser, wallahi ri9i che7 mel m3awda!

@massir: j'ai parlé de fracture numérique, j'aurais pu parler de fracture sociale (formule chère à Jaques Chirac:) tout court..
J'espère que ta femme de ménage ait bien compris le concept de la contraception, il en est temps, d'autant plus que tu lui en as parlé..
Mais, si entre temps, un évènement heureux se produit, n'oublie pas de nous ramener le zrir:-)

Z Y E D a dit…

a mon avis internet reste encore relativement chere car elle a un cout qu on oublie
un pc a 1000d par exemple qu on paye 1300 voir plus sur 36 mois qui est la duree de vie du pc
un abonnement telephonique plus les communication minimum disons 20d par mois
puis viens le prix de l abonnement lui meme 50d par mois

on fait ses math
1300 + 20*36 + 50*36 = 3820d! sur 3 ans
ce qui reviens a 106 dinars par mois qui est le 1/7 du salaire d un enseignant ou le tiers d un jeune stagiere comme ta soeur !!

observateur de la société a dit…

Les gens préfèrent se payer un paquet de clopes et un café filtre que de se taper un heure ou 1/2 heure d'internet qui pour eux ne sert à rien .
Maintennant il y a des gens de faible niveau qui se servent de l'internet et même d'un gps parce qu'ils y ont trouvé une utilité .
Même moi qui n'était pas spécialement en retard au niveau technologique , je sui resté bouche bée, quand j'ai vu un ignare utiliser un gps à 400 euros pour faire ses emplettes dans toute la france. A partir du moment ou il a compris que cette outil compenserait sa lenteur pour lire le français, il l'a intégré dans ses outils de travail . C'est la même chose pour l'internet, je l'ai retrouvé en train de pianoter sur le web à la recherche d'un véhicule d'occasion et d'adresse de fournisseur. Je pense donc que c'est uniquement une question de besoin, si le tunisien ressent le besoin d'utilisé un tel outil pour le faire progresser, il n'hésitera pas a s'en servir . Mais à leur niveau, il est hors de question de l'utiliser uniquement pour le loisir .
Voilà ce que j'ai compris de la relation du citoyen avec la technologie .
Ca c'est passé de la même manière en france, j'ai connu une époque ou il était difficile de vendre un ordinateur . Ensuite, les gens ont commencé à acheter et le bouche à oreille à fait la suite et c'est la même chose pour l'internet. Il a fallu aussi que les prix baisse pour que le nombre des internautes atteigne le chiffre actuel .
En conclusion nous n'avons absolument pas à rougir de notre niveau d'informatisation .Ces observations je les ai faites sur au moins 25 ans .

واحد الغش فد منو a dit…

@Observateur de la réalité : J'ai bien aimé ton intervention, effectivement c'est une question de besoin vs moyens.

Si le net en Tunisie ne présente actuellement que du chat, quelques sites qui ont du mal à se mettre à jour et des milliers de sites déjà dépassés par les navigateurs (certaines technologies tellement devenues anciennes sont devenues ennuyantes pour les programmes d'aujourd'hui :) ), et si avec çà les opérateurs télécom et internet continue à facturer de cette façon et n'ont pas encore entendu parlé des lois de grands nombres, il ne faut pas se moquer d'une femme de ménage qui confond un téléviseur avec un ordinateur ou une autre qui ne connait pas le planning familial à cause d'un excès de pudeur dans sa famille, et çà n'a rien à voir ni avec les fractures ni avec les déchirures musculaires..

Quand le net présente des services qui valent la peine, et quand les frais télécom deviennent à la porté, nous verrons la révolution numérique, culturelle et instintationnelle (car Internet c'est pas seulement de la culture ;) )

D'ici là merci d'épargner les femmes de ménage qui gagnent au plus le SMIG-100 dinars, et laissez les agents de police tranquilles.

J'ai travaillé avec un fournisseur de services internet public, nos anectodes s'attaquaient toujours au n°2 de l'institution qui "navigait sur l'imprimante" et qui ne faisait pas la différence entre un câble d'alimentation et d'un câble réseau.

Ce gentil responsable qui gagne au moins 7 fois le salaire d'une femme de ménage et qui ne foutait absolument rien à part faire un questionnaire au techniciens qui travaillent en extratime (ne quittent pas à temps !!) et qui prenait la voiture du service technique comme voiture de fonction quand sa voiture de fonction est en panne..

Ti brabbi yezzina, lekher kallou men aïn draham.. Toi même Marsoise tu reprenais le dialecte de la femme de ménage, comme si tu voulais aussi montrer tes talents comédiens à la tunisienne : on ne rit que des gens d'"après les plaques" ..

sorry again ..

at'm a dit…

La fracture numérique n'est pas le lot des tunisiens, apres tout qsque la proportion des citadins par rapport au reste de la population? cette fracture, elle est plutôt humaine, un illettré un "ignorant" on peut pas tjrs lui en vouloir mais celui qui a un minimum de "bagage" et qui n'arrive pas a comprendre le commun de la 'populasse', ça c'est vraiment grave!
Quant a d.c c'est a toi de comprendre la différence entre un un enseignant chercheur et un émigré! "suis prof" non tu l'es pas, t'es juste assistante; demander non demandé; américain et non Américain; après tout c vrai no comment, c'est juste un flic en face d'une assistante à l'université!!!
perso, étranger en France, je viens de me rendre compte que je suis vraiment raciste envers pas mal de monde! qque part on est tjrs raciste sans qu'on le sache, malheureusement!

a girl from Mars a dit…

@zyed: à comparer avec le SMIC tunisien (qui est aux alentours des 200D) le coût de l'Internet en Tunisie demeure cher pour beaucoup de personnes..J'ai voulu justement mettre le doigt sur ce point, hélas y'en a ceux qui l'ont mal interprété..

@observateur de la société: il ne faut pas oublier que les frais d'internet demeurent relativement chers et que nous n'avons pas le même pouvoir d'achat qu'en France, ce qui a exclue une bonne partie de la population du "monde numérique"..
je suis d'accord sur le fait que le tunisien ne ressent pas un besoin pressent pour se connecter à internet, mais même si cela s'avère indispensable, comment voulez vous qu'un smigard, ou un jeune stagiaire paie les frais de connexion avec les prix actuels?

@wahed elghoch..: j'ai relaté l'histoire de la femme de ménage justement pour montrer que faute de moyens, elle (et tous ceux appartenant à la même classe sociale qu'elle) se trouvent privés d'un outil indispensable à notre époque..
Quant au dialogue, je l'ai repris fidèlement comme celà s'est passé, et sans aucune intention de jouer les comiques, d'ailleurs je ne suis pas adepte de ce genre d'humour..

D.C. a dit…

@at'm
Puis-je comprendre pourquoi tant d'agressivité?????????? T'as une dent contre le monde??? Et puis, qui a mentionné le mot "prof"?? Relis attentivement s'il te plaît! Aussi, veux-tu qu'on s'amuse à passer nos textes au peigne fin? Je te laisse le loisir de le faire, apparemment tu as un problème avec les accents et les majuscules.
Tout ceci est de la foutaise, malheureusement! Tant de complexes, tant de haine, tant de mesquinerie! Mais pourquoi? On aurait pu avoir un échange bien plus constructif! Si seulement on jouissait d'un vrai esprit critique et d'une vision des choses bien plus profonde! Bien dommage!

AhaouA a dit…

Et oui bienvenue dans notre monde!

Nicole C a dit…

buy viagra
viagra online
generic viagra

Anonyme a dit…

top [url=http://www.001casino.com/]free casino games[/url] check the latest [url=http://www.casinolasvegass.com/]casinolasvegass.com[/url] autonomous no store hand-out at the foremost [url=http://www.baywatchcasino.com/]baywatch casino
[/url].