"le tissu" ou histoire d'une femme voilée


Je voudrais parler du voile, mais à la manière de Jeanne Cherhal qui parle d'une femme couverte de tissu de la tête aux pieds. Les yeux masqués, la bouche rendue muette, comme enchaînée à son mari, dans un avion qui s’éloigne du moyen orient..

Le balancier des hanches
La poitrine qui penche
Flou souvenir des pleins des creux
Les doigts longs les mains blanches
Disparus sous les manches
Rideau tiré sur les cheveux

La bouche qu'on enterre
Qui ne doit que se taire
Le monde interdit pour les yeux
Sur ce corps qui s'efface
J'ai regardé en face
L'hypocrisie offerte à Dieu

J'ai attendu attendu
Et je l'ai aperçue
La femme cachée sous le tissu

Elle semblait absente
Sous sa toile de tente
Sous son camouflage aguerrie
Une infime chaînette
La retenait secrète
Prisonnière de son mari

Dans cet avion énorme
Qui survolait les formes
Découpées du golfe Persique
Cette femme fantôme
Linceul et monochrome
Me rendait triste c'est classique

J'ai attendu attendu
Et je l'ai aperçue
La femme cachée sous le tissu

Depuis Abu Dhabi
Elle gardait l'habit
Intégral et ne parlait pas
Mais surveillait le sol
Qui filait sous le vol
Comme une route sous les pas

Et soudain elle prit
La main de son mari
Il s'était passé quelque chose
Elle arracha le voile
Jeta la longue toile
Et je vis sa métamorphose

Les cheveux libérés
Les genoux desserrés
Elle était redevenue femme
Nous venions de franchir
Les portes de l'empire
Et les barrières de sa flamme

Elle embrassa velours
Son mari son amour
Que j'avis pris pour un geôlier
J'ai vu qu'elle était libre
En fragile équilibre
Entre la chaîne et le collier
J'ai vu qu'elle était belle
Au nom de toutes celles
Qui n'ont pas pu se délier

J'ai attendu attendu
Et elle est apparue
La femme évadée de son tissu


Et oui, les apparences sont trompeuses, vous avez vous aussi peut être rencontré ce genre de situations..Une femme voilée de la tête au pieds dans son pays (généralement les pays du golfe) , se métamorphose en femme moderne et branchée (pas toujours avec goût et parfois à la limite du vulgaire) dès qu'elle met les pieds dans un pays étranger..
Peu importe mon avis sur le voile, là je ne pourrais que constater l'hypocrisie de ces sociétés à double visage..


6 commentaires:

elgreco a dit…

Tout cela est hélas si vrai et si triste...

Téméraire V5.0 a dit…

Excellent poème.

Il faudrait aussi différencier par le voile porté pour (généralement) des raisons réligieuses comme le cas des pays du Maghreb et le voile porté (généralement) pour des raisons traditionnelles (pays du golfe, Egypte, Syrie,...).

Massir a dit…

Hypocrisie quand tu nous tient!!!

Anonyme a dit…

ca arrive meme en tunisie

snawsi a dit…

J'ai côtoyé des filles du Moyen Orient et notamment du Golf et ce que tu décris est très minime par rapport à ce qu'elles font rééllement.
Je me rappelle que l'une d'elles, dès qu'elle quitte son pays, elle enlevait son voile et jelabia pour se promener en bikini avec des piercings et tatouages un peu partout sur le corps et ds des zones assez intimes!
Y en a aussi qui boivent, fument et ni***** pendant le Ramadhan !!!

Anonyme a dit…

Il y a certaines femmes qui au fond ne sont pas convaincues du port du voile (et du niquab surtout) mais qui ne peuvent pas faire autrement au risque d'être punies par la loi (arabia saoudite ect ...) ou très mal vues par la société.
Alors s'il s'agit d'une de ces pauvres femmes opprimées qui rêvent d'une libération lointaine, que leur pays ne peut pas assouvir, je ne vois pas la problème si au moins, au cours de leurs voyages elles font ce qu'elles désirent en étant LIBRES, pour une fois ...