Au pays des gargottes, fast-foods et salons de thé, les salles de cinéma sont au meilleur des cas marginalisées, laissées pour compte, infectes ou mal entretenues, pour le pire reconverties en salle des fêtes, 7anout lablebi ou tout simplement fermées..
Figurez-vous que dans toute la banlieue nord, de La Goulette à La Marsa en passant par le Kram, Carthage et Sidi Bou, il n' y a qu'une seule salle de cinéma (mes parents m'ont raconté que pendant leur jeunesse La Goulette à elle seule avait deux salles de cinéma) et le comble dans tout ça c'est que la salle Al Hambra fermera ses portes à la fin du mois de décembre à cause des dettes cumulées auprès de la municipalité de la Marsa, propriétaire des murs.
Est-ce raisonnable de procéder à cette fermeture au moment où l'infrastructure culturelle tunisienne, notamment en matière de salles de projection en a le plus besoin? Comment peut-on encourager la vie culturelle et artistique si on manque cruellement d'espaces?
En attendant le mega projet de la cité de la culture à Tunis, les jeunes d'aujourd'hui auront certainement le choix de dépenser leurs temps libres entres cafés, salons de thé et pizzérias, les plus sportifs iront se défouler dans les stades, les cinéphiles eux se contenteront d'un bon vieux dvd piraté..


5 commentaires:

Löwe a dit…

Encore un gachis, une conspiration peut-être, de la municipalité de La Marsa !!!

Tous contre la fermeture, OK, mais comment ?! On e a parlé l'autre jour sur Mosaique FM, et il parait qu'une solution est en cours...

Stupeur a dit…

El Hambra essaye de varier la nature des projections et des spectacles, mais il faut dire aussi que le public banlieusard se fait de plus en plus rare, si je vous demande a vous deux toi et Ahmed (Löwe) quand est ce que vous vous y êtes rendus pour la dernière fois, vous ne saurez plus me répondre, et Ahmed habite juste derrière.
Moi j'habite à 15 Km de la bas et j'y vais plus que les salles de cinéma qui sont az côté, rien que pour une chose, c'est que c'est vide quand c du cinéma donc on ne risque pas de se faire chier.

car le cinéma maintenant n'est plus cet espace ou on a pris l'habitude de fondre dans la magie du 7ème art, mais plutôt l'endroit ou on emmène sa copine ou son coup d'une soirée faute d'endroit.

Je pense qu'al hambra devrait prendre exemple sur le Cinema Afric'art et entreprendre une bonne politique de PR et intensifier son activité.

Löwe a dit…

Amine (Stupeur) la prochaine fois tu peux aussi donner mon numéro de téléphone :-D

La derniére fois était pour voir "Tendresse du loup", j'étais le premier à prendre un ticket, la dame au guichet m'a informé que la projection n'aura lieu que si dix personnes se présentent :) enfin, nous étions onze, j'ai fait le compte :-P et depuis, tu le sais ça, c'est le temps qui manque !!!

Stupeur a dit…

22 8. .. ..

Ritni 9addech nesma3 el klem?

On a eu ca aussi, si tu ne vas pas voir un film les premiers jours de sa projection, tu risques de ne plus le voir car les projections s'annulent tous les jours
.
mais pour faire survivre un espace comme le votre, il ne faut pas trop compter sur la baladia walla le ministère de la culture car si ca ne tenait qu'a eux, ils les auraient tous fermés
il faut s'engager et engager une procédure citoyenne et y aller et soutenir.
Il y a un spectacle de Slam Alikom le vendredi prochain!
voila un occasion pour faire passer ce message

nidhal ben haj salah a dit…

c'est grace a toi que j'ai su que gargote s'écrit avec un seul t, mais je ne savais pas ce que ça veut dire ce mot avant, donc merci... :)