Théma

Lassée des programmes ramadanesques débiles et médiocres de notre chère télévision nationale (ces programmes méritent un post à eux seuls...), j'ai zappé sur arté...et là je tombe pile poil sur un sujet qui me tient profondément à coeur: les jeunes diplômés et l'emploi.
Pendant qu'un bon nombre de diplômés au chômage sirotent leurs thé tranquillement devant les prouesses "comiques" d'une bande de comédiens en mal d'inspiration,au même moment arté diffuse une théma qui parle de la condition des jeunes diplômés en Europe.
A vrai dire, leur condition n'est pas très différente de celle que nous vivons ici en Tunisie.
Vous n'aurez qu'à remplacer CPE par SIVP et le tour est joué!
On reste toujours dans le domaine de la précarité dans les deux cas.
Armé d'un diplôme et de quelques stages (à faire exclusivement des photocopies ou bien à jouer du solitaire s'il a la chance d'avoir un ordi), le jeune diplômé se trouve confronté à la difficulté de décrocher un emploi (sauf biensûr s'il a un piston haut placé,mais ça c'est une autre paire de manche..).
Que faire alors?
A moins de travailler dans un centre d'appel, à se faire insulter ou bien à se voire raccrocher le téléphone au nez par des français sollicités du matin au soir,le jeune dipômé a-t-il vraiment le choix?
Peut-être en faisant des stages non rémunérés dans des sociétés, à faire l'homme à tout faire,à faire la secrétaire,le gestionnaire,le commercial et le DAF,le jeune diplômé a-t-il le choix?
Ah oui,il est vraiment chanceux notre jeune diplômé,il a réussi à avoir un SIVP à 300D (100D mta3 el7akem comprise),il doit être envié par beaucoup de monde,un SIVP à 300D sur 2 ans,sans aucune garantie d'embauche!
Et le pire dans tout ça,c'est qu'il continue à boire son thé tranquillement devant la télé,il continue à occuper les terrasses des cafés et les salons de thé (qui sont d'ailleurs de plus en plus nombreux depuis quelques temps..une relation de cause à effet peut être?..)
Bref, je sais qu'il n'y a pas de solution miracle,que tout ceci est relié à une crise économique mondiale,que la conjoncture n'est pas favorable...
Mais bon Dieu on ne peut pas rester comme ça,sinon ça va être de mal en pire!!
Un patron qui recrute aujourd'hui un jeune dîplomé à 300D et ce dernier accepte,ne va pas hésiter à le mettre à la mettre à la porte et recruter quelqu'un d'autre à 250D!!!
Et pourquoi pas d'ailleurs, puisqu'il y aura toujours quelqu'un qui accepte à travailer à ce prix!
Justement,il ne faut plus accepter à travailler à n'importe quel prix, après tout chaque dîplomé à fait des études et doit monnayer son savoir faire au prix qu'il vaut!
Proposer 300D à un Bac+4 c'est indescent!
Je suis bien d'accord qu'on ne commence pas à grand chose en début de carrière,mais quand même il ne faut pas abuser!
L'argent ne fait pas le bonheur..mais il y contribue énormément..
Rémunérer quelqu'un à sa juste valeur ne fait que le motiver davantage..
Euhhh attendez, quelle idiote...!
Avant de commencer à parler de rémunération il faut bien le trouver ce foutu emploi!!:-(


6 commentaires:

swifty a dit…

j'ai découvert cette note par hasard.
LEs jeunes vont continuer à accepter les salaires misérables qu'on leurs proposent car ils n'y a pas d'autres choix,imagine quelqu'un qui dépasse la vigntaine,il en a marre d'être dépendant financiérement de ses parents donc une somme d'argent même minime lui permet une certaine indépendance.
en tous cas la situations de nos diplomé est déplorable :-( je suis d'accord avec toi.

Big Trap Boy a dit…

Bravo pour cet article, je suis d'accord avec toi: accépter un salaire minable quand on est qualifié c'est presque de la prostitution, autant faire le trottoir!

el greco a dit…

je découvre ton Post!
Chui étonné des chiffres ou salaires que tu avances pour un SIVP....
J'en recherche (URGENT!!!!)et je sais que la somme des deux salaires (Employeur et B.Emploi) est au moins égale à 600 DT
Pour un nouveau dîplomé et une premier job...c'est pas très mauvais, pour UNE année de départ!

C'est assez correct ou je me trompe, 600Dinars?

@+

Nacef a dit…

Salut a tous,

C'est vrai que accepter des salaires comme ça c'est déplorable. Mais je dois avouer que beaucoup de diplomés ne cherchent pas assez ou ne savent pas négocier leurs contrats. Moi a titre d'exemple pendant ma phase de recherche de job, j'ai fais 12 entretiens et j'ai eu a choisir entre 4 propositions toutes plus alléchantes les unes que les autres. Et j'ai eu mon premier job en SIVP mais avec un salaire qui est tellement plus élevé que celui dont tu parles et j'en remercie dieu. C'est pas pour me vanter je suis un élément tout ce qu'il y a de plus naturel. J'ai juste su négocier et bien me vendre.
Autre chose, en ce qui concerne la disponibilité des boulots, y'en a peins. Y'a qu'a ouvrir la presse pour en trouver plein et ça se renouvelle toujours (je sais très bien de quoi je parle, je suis toujours a l'affut d'une nouvelle offre plus alléchante).
Troisième point : les téléopérateurs. C'est pas si catastrophique que ça, si on trouve pas de boulot qui nous convient alors pourquoi pas ne pas se retourner vers ces entreprises. Au moins ça permet d'avoir un salaire très honorable, dans des cas d'avoir des contrats, sans oublier qu'ils font des formations pour leurs employés et que ça permet au jeune de garder un bon niveau de français (qui empire de jour en jour).

Voila mon avis sur tout ça. Faut juste bien chercher et savoir faire le bon choix. Je ne dis pas que c'est ce que j'ai fais, mais je trouve que j'ai été assez chanceux de décrocher un job après un mois de vacances suite a l'obtention de mon diplome et qu'au bout de 6 mois je ne me plaisais plus dans l'entreprise qui m'a recruté et qu'avant de démissionner j'avais déja décroché un autre job ailleurs.

a girl from Mars a dit…

@swifty:justement il ne faut plus accepter n'importe quoi sinon la situation va s'empirer..il faut instaurer un salaire minimum pour chaque catégorie de diplômés, mais pour que les choses bougent, il faut que les dipômés s'activent aussi de leur part.
D'ailleurs, ce n'est qu'en descendant dans les rues par milliers que les jeunes fançais ont réussi à supprimer la loi sur le CPE..

@big trap boy: tout à fait d'accord avec toi!

@el greco: oui c'est assez correct 600d pour un salaire de départ, seulement il faut bien les trouver!!
c'est très rare de se voire proposer des SIVP à 600D pour un maîtrisard..Parcontre dans d'autres domaines comme pour les ingénieurs par exemple,là il peuvent commencer à 900D, voire plus..
J'espère pour toi que tu cherches un SIVP comme ingénieur, sinon ça va être un peu juste:)

@nacef: je trouve que t'as été assez chanceux pour avoir eu l'embarras du choix (mais ceci dépend énormément de ton domaine d'activité parce que pour un maîtrisard en gestion par exemple, c'est les sociétés qui ont l'embarras du choix et non le contraire)
En ce qui concerne les offres d'emploi, c'est généralement des offres pour des gens expérimentés ou bien des centres d'appel, et je sais très bien de quoi je parle..
Finalement c'est vrai que les centres d'appel réussissent à absorber un peu le chômage des jeunes, mais ce n'est pas des emplois pour le long terme!
ils sont précaires (s'ils trouvent de la main d'oeuvre moins cher en Ile Maurice ils n'hésiteraient pas à y déménager),et puis c'est un métier très stressant et fatigant!!
Donc voilà,je suis heureuse que tu réussis aussi bien dans tes recherches d'emploi, mais il ne faut pas blamer les pauvres diplômés qui galèrent pour avoir un emploi (même à un salaire indescent!)

marwen a dit…

C'est un bon sujet que marsoise a évoqué...
J'aimerai dire que les centres d'appel ne sont pas aussi catastrophiques que ça!
Je vous parle de mon expérience personnelle.
j'ai eu ma maitrise en finance de l'ihec carhtage en juin et j'ai tout de suite integré un centre d'appel où j'ai signé un contrat SIVP je touchais entre 500 et 550 dinars à peu près, entre temps j'ai passé quelques entretiens et j'ai réussi à décrocher apès deux mois seulement, un job dans mon domaine avec un salaire beaucoup plus élevé que le premier.
Mais là, il faut bien préciser qu'il faut bien savoir se vendre et bien négocier son salaire comme l'a affirmé l'un des intervenants à cette discussion.
On est dans une aire de selection et les places sont trop chères, donc pour ceux qui n'ont pas de places parmi les élites, c'est très difficile pour eux de décrocher un job correspondant à leurs attentes,
dans ce cas il faut pas desespérer et essayer de se distinguer des autres, pourquoi pas faire des formations complémentaires, des stages non rémunérés s'il le faut ( ne me detestez pas), c'est l'unique solution pour avoir un bon job (sauf si on est pistonné, on évitera alors tout ça).
Pour ceux qui n'accepteraient jamais l'idée de faire des stages non rémunérés ou des formations complémentaires et veulent plutot gagner du temps et percevoir un salaire respectable, ils n'ont qu'a travailler dans un centre d'appel et chercher un autre travail en meme temps... comme ça ils seront gagnants des deux cotés.
Mais le problème c'est que meme les centres d'appel ne sont pas accessibles à un bon nombre de nouveaux diplomés, tout simplement parcequ'il ne maitrisent pas le francais.
Alors là .... je vous laisse leur dire qu'est ce qu'ils peuvent faire de leurs diplomes ... RABBI M3AHOM!!