Amour platonique


Beaucoup de posts ont traité de l'importance ou non de la virginité chez la femme, simple question de traditions ou de religion...moi j'aimerais poser le problème autrement, j'aimerais simplement qu'on soit honnête avec nous mêmes et se poser la question suivante: l'amour platonique est-il possible?
Au jour d'aujourd'hui, où la moyenne d'âge du mariage ne cesse d'augmenter (26 ans chez la femme, 29 ans chez l'homme), où on vit dans la mixité (dans les écoles, les lycées,l'université, le boulo..), où les jeunes ont des relations amoureuses parfois depuis la maternelle et où les séries américaines font leur loi..Est-il logique d'imposer ce concept "idéalisé" de l'amour?
Pour Voltaire, l'amour platonique ne fut jamais que faux semblant, où, comme il dit "les hommes avouaient hautement un amour qu'il était convenu que les femmes ne partageraient point..Il nous reste assez de monuments de ce temps pour nous montrer quelles étaient les moeurs que couvrait cette espèce d'hypocrisie."
Je ne doute pas de la sincérité des gens qui pronent les vertus de l'abstinence ou de celles qui veulent se préserver jusqu'au mariage, mais je voudrais simplement que vous m'aidiez à éclaircir certains points:
Les temps ont changé, qu'on le veuille ou pas les moeurs se sont libéralisés, il y a une partie très importante dans la constitution psychique de tout être normal qui s'appelle désir, tout le monde a besoin d'amour et d'affection..doit-on faire abstraction de tout ça? se voiler la face? ou bien vivre dans l'hypocrise??
L'hypocrisie! solution de facilité dans une société où malheureusement les tabous sont rois..
Je ne suis pas ici pour défendre un libéralisme à outrance, un modèle qui a déjà montré ses limites (tout le monde connait les conséquences de l'après mai 68) mais je voudrais quand même qu'on soit en phase avec notre société, qu'on arrête de traiter une fille de pxxx si elle a fait l'amour avec son compagon (d'ailleurs pourquoi le mot faire l'amour n'existe pas en arabe?), qu'on arrête d'imposer la virginité aux femmes tant que les hommes peuvent faire ce qu'ils veulent, que les hommes soient honnêtes et arrêtent de classer les femmes en deux catégories (les filles "mariables" et les autres..), qu'on comprenne enfin que l'amour platonique est une notion utopique et qu'on arrête une fois pour toute ce cinéma!


11 commentaires:

Massir a dit…

Bien écrit.
Tu as raison.
Sur toute la ligne.
Mais nous sommes une société hypocrite. Et apparemment, nous le resterons encore longtemps.

zizou from Djerba a dit…

bravo pour le post !!
pt rectificatif : la moyenne d'age etait 29 pour les filles et 33 pour les garcon ( source : pap Fam) et certaimnement plus mnt !
sinon je suis completement d'accord avec toi ! de toute facon !! la virginité chez les plus de 25 ans est qlq chose de tres tres rare !

el greco a dit…

Mon amie,
Je rejoins la chère Massir sur toute la ligne...et j'ajouterai que:
L'homme a cette incroyable chance d'évoluer avec et autour d'être excepionnels, les Femmes. Des êtres supérieurs et absolument différents certes!

Alors, aux Femmes de refuser (je l'ai déjà ecrit chez MAssir) le DIKTAT de l'homme et de vivre en harminie avec son siècle...avec 2007!

Et...l'Amour platonique EXISTE et c'est tout simple! Il est beau! Il est instantatné et magique. Souvent partagé et toujours heureux!

Comme toute décision appartient à la FEMME! c'est elle et elle seule qui peut changer, évoluer ou reculer...cet état de faits....

Keep in toutch et merci de ton passage sur mon Blob voyageur

Massir a dit…

@ El Gréco:
L'amour platonique existe. Peut-être. Mais un certain temps.

C'est sûr, au début, c'est beau. C'est magique. On se regarde dans les yeux....

Mais ensuite, on évolue. On ne peut plus se satisfaire d'un regard, ou d'une ballade la main dans la main.

Surtout à un certain âge.

L'amour platonique. Oui, lorsque l'on est adolescent. A 13/14 ans, c'est ce qu'il y a de plus beau.

Mais à 25?

Et à 90 ans, c'est sûrement très beau. Mais a-t-on vraiment le choix à cet âge-là?

Massir a dit…

Pardon. Je suis peut-être intolérente sur ce coup. Mais l'amour platonique n'a jamais été mon truc.

Anonyme a dit…

Plein dans le mil ! Merci pour cette note bien écrite, et surtout très pragmatique et réaliste.

De mon côté je crois que l'amour platonique peut êrte un idéal vers lequel on essaie d'avancer. Mais comme on est des êtres de chair, cet idéal ne se réalise pas forcément, à moins qu'on devienne frustré et qu'on lutte conrre notre nature.

L'amour pplatonique PEUT être un idéal, dans mon cas il l'est pas. Car je crois que bâtir des idéaux qui ne sont pas applicables aux humains (peut-être aux anges, oui) ça ne sert strictement à rien. Vivons tels que la nature nous faits, des êtres charnels pleins de désir et d'érotisme (ce qui est au moins aussi beau que l'amour platonique, à condition de pas tomber dans la banalité et la vulgarité).

Je viens juste de découvrir ton blog. Bravo et continue !

la p... a dit…

Bof une p... c'est une p... un poin c'est tout .

el greco a dit…

@massir
C'est ton point de vue et je le respecte...

Mais c'est vrai que c'est délicat à gérer...

Tout est dans la tête je pense!La bouteille est à moitié?

Plus que jamais...

mejhoul a dit…

je suis d'accord avec toi et j'en ai parlé récemment :
http://mejhoul.hautetfort.com/archive/2006/12/01/pute.html

et ici là :
http://mejhoul.hautetfort.com/archive/2006/07/12/nuit-de-noces-a-la-tunisienne.html

mejhoul a dit…





nuit de noce

Anonyme a dit…

@Massir: C vrai, nous sommes pas une société hypocrite, je dirais même plus, nous sommes une "nation" qui a perdu son identité tout en cherchant à trouver une nouvelle.
Ce manque d'identité 'temporaire' nous a éloigné de nos valeurs ancestrales et nous fait créer divers 'visions' paralléles: la Kaméléomanie.